National

Rencontre Bouden – Sahbani : le message maladroit à l'UGTT

 

La cheffe du gouvernement, Najla Bouden, a rencontré, à la date du 11 janvier 2023, le secrétaire général de l’Union des travailleurs de Tunisie (UTT), Ismail Sahbani. Selon le communiqué évoquant cette rencontre et publié par la présidence du gouvernement à la même date, Ismail Sahbani a appelé les travailleurs à s’impliquer davantage et à œuvrer pour la hausse de la production. Une déclaration qui semblerait, en temps normal, tout à fait normale.

Néanmoins, l’événement n’est pas passé inaperçu ! Plusieurs personnes ont estimé que cette rencontre était un message adressé à l’Union Général Tunisienne du Travail (UGTT). La relation entre la centrale syndicale et le gouvernement est, à vrai dire, plus que tendue. L’UGTT a ouvertement et publiquement appelé à un remaniement ministériel. Elle a considéré que le gouvernement avait failli à sa tâche. Elle a, aussi, estimé que la loi de finances 2023 était inacceptable et ne répondait pas aux attentes des Tunisiens. De plus, les leaders de l’UGTT évoquent depuis un certain temps la possibilité de tenir une grève générale. L’UGTT a même lancé, en partenariat avec d’autres organisations nationales, une initiative visant à établir une feuille de route afin de sortir le pays de la crise.

 

En guise de réaction, la cheffe du gouvernement a choisi de s’entretenir avec l’UTT, organisation en rivalité avec l’UGTT. La cheffe du gouvernement aurait choisi de répondre aux critiques de cette façon ! D’ailleurs, notons qu’il s’agit de la première rencontre de Najla Bouden, depuis sa nomination à la date du 29 septembre 2021, avec une délégation de l’UTT.

Par la suite, la rencontre se révélera loin d’être un succès pour la cheffe du gouvernement. Il s’agit plutôt d’un fiasco en matière de communication politique puisque l’UTT vit une véritable guerre interne. Il semblerait qu’une minorité soutienne le secrétaire général, Ismail Shabani tandis que la majorité de l’organisation affirme que ce dernier a été révoqué et ne représentait plus l’organisation syndicale. Le secrétaire général adjoint chargé de la fonction publique au sein de l’UTT, Bader Gharsallaoui a assuré que les dirigeants de l’UTT étaient furieux et en colère quant à cette rencontre. Il a affirmé que Ismail Sahbani avait fait l’objet d’une motion de censure émanant des dirigeants et des structures de l’UTT.

« Cette personne fait l’objet de plusieurs plaintes déposées auprès du ministère public pour fraude et usage de faux… La cheffe du gouvernement exploite le pluralisme syndical au détriment de l’UGTT… Nous ne devons pas porter atteinte à un syndicat en ayant recours à un autre », a-t-il déclaré le 12 janvier 2022 au micro de Mosaïque Fm.

           

 

S.G


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page