National

Rafik Abdessalem : Saïed est manipulé par la France et les forces fascistes

L’ancien ministre des Affaires étrangères et dirigeant nahdhaoui, Rafik Abdessalem, a publié, vendredi 6 janvier 2023, un statut sur sa page Facebook accusant le président de la République, Kaïs Saïed, de trahison.

Il lui a reproché d’être manipulé par la France et les forces putschistes. Il a, également, avancé que le mouvement islamiste Ennahdha devrait se contenter, pour le moment, de jouer son rôle dans l’opposition en tant que « gardien » de la démocratie naissante en Tunisie. 

« Celui qui vous dit que le 25-Juillet était un acte de sauvetage héroïque puis a été détourné de son cours, n’est qu’un putschiste camouflé, un petit fonctionnaire chez son maître al-akri* (français, ndlr) celui qui a mis en place ce coup d’État et cherche aujourd’hui à assurer la pérennité du régime putschiste après s’être débarrassé de sa tête atteinte de démence et de folie. Le 25-Juillet était un projet putschiste destructeur fondé sur un agenda régional et international hostile et il faut le faire chuter par le pouvoir du peuple, rétablir la constitution et la légitimité, puis introduire les réformes et amendements nécessaires sur la base de la constitution de la révolution et ses acquis. La question n’est pas celle d’un butin mais concerne plutôt le sort du système démocratique détourné par un téméraire obsédé par le pouvoir et manipulé par ‘la France’ et les forces anarchistes, fascistes et hostiles à la révolution. Pour être franc et clair, je suis convaincu qu’Ennahda ne devrait pas briguer le pouvoir durant la prochaine étape mais plutôt et se mobiliser au sein d’un front avec les forces démocratiques nationales et rester un fidèle gardien de la constitution et du système démocratique en soutenant les mouvements réformistes et s’opposer à toute dérive de la trajectoire », a-t-il écrit. 

*Dans le dialecte tunisien akri fait référence à la couleur rouge des uniformes des premiers soldats français arrivés en Tunisie au début du protectorat français. Par extension, cette expression fait référence à la France, en particulier, et à l’étranger de façon générale. 

 

N.J. 

 

 


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page