National

Quand une affaire de violence cache une corruption gros calibre

Le Colonel major Houssemeddine Jebabli, porte-parole de la direction générale de la Gaade nationale, a déclaré, ce jeudi, au micro de Mosaïque FM, que des mandats de dépôt ont été émis à l’encontre de trois individus, dans une affaire de corruption et trafic de dons, accordés par une association caritative qatarie. Six autres suspects ont été maintenus en liberté, à la disposition de l’enquête.
Jebabli a déclaré, dans Sbeh Ennes, que l’enquête a commencé, suite à une plainte auprès de la direction de lutte contre le crime de Ben Arous, relevant de la Garde nationale, à propos d’un échange de violence. Il s’est avéré que l’accrochage cachait des dessous de corruption et de trafic d’aides d’environ deux millions de dinars. 
L’enquête a révélé que plusieurs personnes en ont profité, en falsifiant les signatures des vrais  bénéficiaires.
L’intervenant a ajouté que la liste de ces derniers incluait des personnes décédées et d’autres résidentes à l’étranger.


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page