National

Porte-parole de la cellule de crise : le ratissage va plus loin que la mer de Zarzis


Porte-parole de la cellule de crise : le ratissage va plus loin que la mer de Zarzis

 

Le directeur régional de la protection civile à Médenine et le porte-parole de la cellule de crise Atef Haouij, a indiqué, dans une déclaration accordée, jeudi 13 octobre 2022, à Borhen Bsaies, sur IFM, que la situation dans la ville est sous contrôle et que des efforts sont déployés pour retrouver les corps des migrants disparus en mer.

« Ce phénomène nous touche tous et la cellule de crise a été formée dès que nous avons pris connaissance de la disparition de l’embarcation. Une cellule de recherche a été mise en place et le ratissage va plus loin que la mer de Zarzis pour inclure aussi des eaux territoriales de pays voisins » a déclaré le responsable.

« La cellule est multipartite et comporte tous les services concernés. La situation est actuellement stable et les recherches sont menés, en coordination avec les marins, la garde maritime et la marine nationale », a-t-il conclu.

 

On rappellera que la ville de Zarzis a connu de vives tensions provoquées par la découverte de corps de migrants sans vie repêchés dans les eaux de la région.

Le président de l’Observatoire des droits de l’Homme, Mustapha Abdelkebir a affirmé que des cadavres récupérés en mer ont été enterrés sans informer les familles des personnes décédées.

Il a précisé qu’ils ont été enterrés dans le jardin d’Afrique. Il s’agit d’un cimetière fleuri servant à enterrer les migrants inconnus morts durant la traversée de la Méditerranée. Il a expliqué que ce jardin avait été créé pour accueillir des dépouilles selon des conditions bien précises. Or, soulignait-il, des corps ont été récemment enterrés sans procéder à la collecte des échantillons d’ADN, confirmant les accusations des habitants de la région.

 

 

M.B.Z 

 

 

 


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page