National

Pénurie, dialogue social, Maroc ' Les 5 infos de la journée

 

Il est déjà 23h, voici le récapitulatif des informations les plus importantes ayant marqué la journée du 29 août 2022 :

 

A leur tour, les yaourts disparaissent des rayons des supermarchés

La Tunisie sous Kaïs Saïed vit ses meilleurs jours et cela se voit de loin. Il suffit d’entrer dans une grande surface pour voir placardées les affiches de rationnement. On ne peut pas acheter plus de deux sticks d’eau minérale, pas plus de deux paquets de farine, etc. Outre le rationnement, les Tunisiens doivent faire face aux pénuries. C’est le cas du riz, du sucre, du café de plusieurs marques de boissons gazeuses, notamment Coca Cola, de plusieurs marques de biscuit et du carburant. A partir de ce lundi 29 août 2022, un nouveau produit connait, à son tour, les pénuries, les yaourts.

 

Reprises des négociations entre le gouvernement et l’UGTT

Deux délégations, l’une gouvernementale, l’autre relevant de l’UGTT (Union générale tunisienne du travail) se sont retrouvées lundi 29 août 2022, « pour discuter des revendications sociales présentées par le syndicat de base il y a un mois », a fait savoir l’UGTT. Dans le communiqué de la centrale syndicale, on souligne en outre que les discussions avec le gouvernement étaient au point mort « ce qui engendre aujourd’hui une pression sociale importante étant donné la cherté de la vie, l’inflation galopante et la baisse conséquente du pouvoir d’achat, estimée à 21% selon les expert

 

La réaction hostile des médias marocains face à la présence de Brahim Ghali à la Ticad 8

Depuis la participation du leader du front Polisario, Brahim Ghali, à la Conférence internationale de Tokyo sur le développement en Afrique (Ticad 8), ayant eu lieu les 27 et 28 août 2022 à Tunis, plusieurs médias marocains ont décidé de s’en prendre à la présidence de la République et au peuple tunisien.  Les photos de l’accueil officiel réservé à Brahim Ghali à l’aéroport Tunis-Carthage par le chef de l’Etat, Kaïs Saïed, ont, dans un premier lieu, suscité la colère de la diplomatie marocaine. Le Royaume a décidé, dans l’immédiat, de boycotter le sommet. 

Le SNJT appelle à faire face à la campagne lancée par les médias marocains

Le Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT) a considéré que les médias marocains ont lancé une campagne visant la Tunisie en raison de la participation du leader du Front Polisario, Brahim Ghali à la Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (Ticad). Ce dernier avait été officiellement reçu par le président de la République, Kaïs Saïed, à la date du 26 août 2022. Le SNJT a considéré que le conflit politique opposant le royaume du Maroc au Front Polisario avait été exploité par les médias marocains dans le but de porter atteinte à la République tunisienne, à son peuple et à ses institutions.

Najla Bouden à Paris pour participer à la rencontre des entrepreneurs de France

Le Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT) a considéré que les médias marocains ont lancé une campagne visant la Tunisie en raison de la participation du leader du Front Polisario, Brahim Ghali à la Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (Ticad). Ce dernier avait été officiellement reçu par le président de la République, Kaïs Saïed, à la date du 26 août 2022. Le SNJT a considéré que le conflit politique opposant le royaume du Maroc au Front Polisario avait été exploité par les médias marocains dans le but de porter atteinte à la République tunisienne, à son peuple et à ses institutions.


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page