National

Par Jawhar Chatty – Incendie à Montplaisir : fin de partie pour Ennahdha

Incendie aujourd’hui du siège d’Ennahdha.  Le fait est grave, très grave. Il faudrait à mon sens  lire  l’évènement sous le signe du symbolique. Décembre 2010,Mohamed Bouazizi  qui simolle par le feu, deux mois avant lui, un concitoyen  s’immole également par le feu, les deux en protestations contre le pouvoir régional. Cette fois ci, un incendie au cœur du parti islamiste Ennahda, son siège au cœur de Tunis.

Action préméditée, action criminelle,  ou accident spontanée ? L’enquête diligentée par les Pouvoirs publics  nous dira ce qu’il en est  … Grosses frustrations au sein du Mouvement islamiste ? Rébellion contre le chef ? Tout est possible.

Une chose est sûre : cet incident scelle la fin politique du mouvement islamiste et tout particulièrement de son chef.   L’accident s’est produit à un moment où tout va très mal dans le pays à tous les niveaux et dans tous les domaines. Le mouvement ne pourra jamais aujourd’hui se déjuger et refuser d’assumer son entière responsabilité dans les malheurs de la Tunisie et dans l’abîme dans lequel s’est retrouvé le pays après une décennie de gestion chaotique et catastrophique. De fait,  tous les indicateurs sont aujourd’hui au rouge.

Cependant, ce qui s’est aujourd’hui passé à Montplaisir est malheureux. Malheureux à plus d’un titre. Une source supplémentaire de diversion , de déstructuration d’une société déjà en perte d’union et de repères.

Qui sème le vent récolte la tempête ? Oui, mais il y a des limites.

La chmeta est le plus haut niveau de la haine. C’est la haine sourde et muette. Insidieuse.

L’incendie du siège d’Ennahdha m’horripile. Mais bien plus encore cette chmeta qui ne nous ressemble pas et qui risque de nous ruiner. Tous.

Jawhar Chatty

 


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page