National

Nous avons essayé la BYD Han

Imen NOUIRA

 

Business News ne rate aucune occasion pour tester de nouveaux modèles et ses journalistes ont profité de leur présence au mondial de l’Automobile de Paris 2022 et la disponibilité de certaines nouveautés en test-drive pour les essayer.

Business News a testé les deux modèles phares de la marque chinoise Build Your Dreams (BYD), la longue berline sportive Han et le grand SUV 4×4 Tang. Notre ressenti.

 

 

En effet, pour cette nouvelle édition du mondial de Paris, le constructeur chinois a vu les choses en grand avec un grand stand à l’entrée visible par tous où il a exposé les trois modèles destinés à son offensive européenne.

Sur le stand, la berline 100% électrique attire l’œil par sa stature avec près de 5 mètres de long. En outre, BYD lui a consacré un emplacement spécial avec un jeu de lumières et un décor de constellations, pour mettre en évidence le véhicule et dire que c’est une star parmi les étoiles.

Un soin particulier a été accordé pour optimiser l’efficacité aérodynamique avec son capot bas et ses ailes surélevées, outre les contours effilés de la carrosserie, les poignées de porte affleurantes et la silhouette dynamique de la HAN qui concourent à un coefficient de traînée de seulement 0,23 Cx.

 

 

Du nom de la célèbre dynastie chinoise Han, le véhicule adopte le langage du design Dragon Face de BYD, des phares cristal LED, des feux arrière LED pleine largeur symbolisant les griffes de dragon, un toit panoramique et des jantes en alliage de 19 pouces. Un design qui lui a valu le prestigieux iF Design Award en 2021.

Côté dimension, la berline fait 4,99 m de longue, 1,91 m de large pour 2,13 m de haut et un empattement de 1,49 m. Par contre, le coffre ne fait que 410 litres.

 

 

 

A l’intérieur, le véhicule rivalise avec les enseignes de luxe. La part belle est faite à des matériaux nobles notamment, le cuir, le bois véritable, l’aluminium et le carbone. Le côté technologique du véhicule ressort avec l’imposant écran tactile de 15,6 pouces au milieu de la planche de bord ainsi que le tableau de bord LCD 12,3 pouces où sa caméra à l’intérieur permettant à l’ensemble des occupants de faire des vidéos ou des vidéos-calls. Les passagers à l’arrière disposent également de leur propre écran de contrôle de 7 pouces intégré dans l’accoudoir central, ce qui leur permet de contrôler la température et le débit d’air, de faire fonctionner le toit ouvrant panoramique.

 

 

Les sièges sont dotés de fonctions de réglage électrique et de mémoire. Ils sont chauffés et ventilés pour un confort accru, tandis que les passagers à l’arrière peuvent jouir d’une véritable sensation de luxe avec la fonctionnalité d’inclinaison électrique.

Le tout est complété par 31 combinaisons d’éclairage ambiant et par une qualité sonore exceptionnelle Dynoaudio Surround Sound System conçu au Danemark, diffusé par douze haut-parleurs.

Notons qu’une seule variante de la HAN sera lancée avec des d’équipements de série d’un niveau exceptionnel, annonce le constructeur.

 

 

Côté comportement routier, on s’installe et tout est à portée de main. Bien sûr, contrairement aux véhicules thermiques, la Han est silencieuse. Et contrairement à d’autres berlines il s’agit d’une quatre roues motrices et qui offre le choix entre quatre modes de conduite : sport, normal, économique et neige permettant au véhicule de s’adapter aux différentes situations routières.

Le système de suspension intelligente DiSus-C (deux modes) utilise les capteurs du véhicule et des amortisseurs variables pour s’adapter à la surface de la route pour une conduite plus confortable.

Malgré sa stature imposante, le véhicule est stable, se faufilant avec légèreté dans les embouteillages parisiens, des alentours de la Porte de Versailles où nous avons testé le Han électrique. Et on est bluffé par l’accélération de l’engin, il fait le 0 à 100 en 3,9 secondes. Des performances qui vont de pair avec un système de freinage tout aussi impressionnant. La marque chinoise a ainsi opté pour le tout dernier système de freinage intégré intelligent de Bosch avec les étriers de frein Brembo de renommée internationale. Cela confère au véhicule une meilleure stabilité, une grande rapidité de réaction et des distances de freinage plus courtes.

 

 

Côté motorisation, la Han est équipée de deux moteurs électriques qui fournissent une transmission intégrale pour une meilleure maniabilité et une excellente traction par tous les temps. Combinés, ils délivrent une puissance impressionnante de 380 kW ou 517 chevaux. Elle dispose de batterie à lame BYD sans cobalt de 85,4 kWh utilise du lithium-fer-phosphate (LFP) comme matériau de cathode, ce qui offre un niveau de sécurité bien plus élevé par rapport aux batteries classiques au lithium-ion. Excellente stabilité thermique propre au LFP. Elle offrirait, selon le constructeur, sécurité, durabilité et performances et l’avantage d’une consommation d’énergie très basse.

En outre, le véhicule dispose du puissant et important module de commande de moteur en carbure de silicium Mosfet (transistor à effet de champ métal-oxyde-semi-conducteur) qui permet d’économiser 87% d’énergie en augmentant l’autonomie de 10% et de soutenir une recharge plus rapide. La preuve en est la vitesse de charge de 120 kW CC de 30% à 80% en seulement 30 minutes.

La Han offre ainsi une autonomie de 521 km (WLTP).

 

 

En dépit de l’exonération des voitures électriques des droits de douane, leur pénétration sur le marché tunisien reste modeste essentiellement à cause de deux facteurs, l’indisponibilité de l’infrastructure adéquate (des bornes de recharge, ndlr) et du prix qui reste assez conséquent pour le budget du Tunisien. Outre la technologie méconnue par les Tunisiens.

Ce qu’il faut savoir est que BYD est l’un des leaders mondiaux. Il maîtrise les technologies de base de l’ensemble de la chaîne industrielle des véhicules à énergie nouvelle, à savoir les batteries, moteurs électriques, commandes électroniques et semi-conducteurs de classe automobile.

D’ailleurs en septembre dernier Rafik Ben Ayed, président directeur général de Helios Cars, le distributeur général de BYD (Build Your Dreams) pour la Tunisie, avait confié à Business News : « BYD est en train de foncer et de réussir. La preuve, elle est le leader mondial : le premier producteur et vendeur de voitures électriques dans le monde. Idem pour certaines batteries : elle fabrique une gamme étendue de batteries allant de la plus petite à la Huge, pour stocker de l’énergie ».

Notons que M. Ben Ayed était présent au Mondial de Paris. 

 

 

Pour revenir à la Han, la berline fournit une myriade de technologies et d’applications, à l’instar de la BYD Connected Drive, permettent au conducteur d’accéder à distance aux informations du véhicule et même d’activer des fonctionnalités clés telles que le préchauffage de l’habitacle. Elle est pourvue d’une connectivité 4G et du système d’aide à la conduite intelligent DiPilot doté de capacités d’auto-apprentissage.

L’aide à la conduite intelligente BYD offre également une multitude d’aides électroniques pour des trajets plus sûrs, à l’exemple de la détection des angles morts, de l’avertissement de collision avant, du freinage d’urgence automatique, de l’avertissement de collision arrière, des alertes de circulation transversale arrière ou de l’assistance au changement de voie.

Autres technologies de conduite : système d’affichage tête haute fournissant des informations telles que l’avertissement de vitesse, téléphone Bluetooth, avertissement de sortie de voie et affichage du régulateur de vitesse adaptatif après activation. La BYD HAN dispose également d’une caméra à vision panoramique HD à 360 degrés offrant les meilleures informations possibles lors de manœuvres dans des espaces exigus ou de stationnement. Le régulateur de vitesse adaptatif intelligent permet de maintenir une distance de sécurité par rapport au véhicule qui précède tout en réduisant la fatigue du conducteur.

Pour encore davantage de fonctionnalités, l’inclusion de la technologie Vehicle 2 Load (V2L) permet de brancher des équipements électroniques qui seront alimentés par le véhicule.

 

 

La Han est garantie cinq ans alors que la batterie est garantie 8 ans ou 160.000 km. Les premières livraisons débuteront au quatrième trimestre 2022 sur les marchés européens. La berline y sera proposée à 72.000 euros.


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page