National

Noureddine Taboubi : 2023 sera l'année de l'enseignant !


Le secrétaire général de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), Noureddine Taboubi, a appelé, lors d’un discours prononcé à l’occasion d’un meeting organisé à Siliana, le ministère de l’Education à présenter des excuses aux enseignants qu’il a humiliés en les qualifiant d’« agents chargés de l’enseignement ».

Noureddine Taboubi a souligné que l’Union soutiendra les revendications des enseignants qui militent pour la régularisation de leur statut et de leur situation professionnelle et sociale affirmant que 2023 sera « l’année de l’enseignant ».

Le 5 octobre, à l’occasion de la Journée mondiale des enseignants, le corps de l’enseignement de base a effectué un rassemblement national de protestation de deux heures, en réponse aux appels de la Fédération générale de l’enseignement de base relevant de l’UGTT.

La rumeur d’une nouvelle appellation pour les enseignants remplaçants est venue raviver l’ire des protestataires et syndicalistes.

« Agent chargé de l’enseignement » est le terme que le ministère de l’Éducation aurait souhaité attribuer aux suppléants et diplômés de la licence appliquée en sciences de l’éducation pour les différencier de leurs collègues enseignants et professeurs. 

Or, selon le ministre de l’Éducation Fethi Sellaouti « jamais l’appellation n’a été utilisée ou évoquée ». Dans une déclaration vendredi à la Télévision nationale, il a démenti catégoriquement la rumeur assurant avoir conduit des investigations sur le sujet au niveau des commissariats de l’Éducation et du ministère. 

Dans un autre contexte, Noureddine Taboubi, a tenu à saluer les habitants de Zarzis adressant ses prières aux âmes de tous les jeunes qui ont été « engloutis par la mer » et qui se sont lancés dans une aventure périlleuse à bord des bateaux de la mort à la recherche de l’espoir « parce qu’ils n’ont plus le sentiment d’appartenir à leur pays ».

Il a souligné que les principales raisons qui poussent les jeunes au départ, au péril de leur vie, sont l’environnement marqué par les rivalités, les querelles, l’extrême pauvreté, la marginalisation, les insultes mutuelles entre politiciens et le manque des denrées alimentaires de base.

Noureddine Taboubi a enfin annoncé qu’une réunion aura lieu aujourd’hui avec la cheffe du gouvernement, Najla Bouden, autour de l’augmentation des salaires dans la fonction publique et dans le secteur public, du salaire minimum, du retrait de la circulaire n°20 et de l’accord du 6 février.

 

M.B.Z


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page