International

Nancy Pelosi à Taïwan: Des avions chinois dans la zone de défense

La venue de la présidente de la Chambre des représentants américaine est vivement condamnée par Pékin, qui considère Taïwan comme l’une de ses provinces encore non réunifiées au reste du territoire.

Nancy Pelosi a posé le pied à Taïwan, malgré les avertissements répétés de la Chine. La présidente de la Chambre des représentants américaine a atterri dans l’archipel revendiqué par Pékin, le 2 août 2022, laissant craindre un envenimement des relations avec Washington. Dans un communiqué (en anglais), Nancy Pelosi a estimé que sa venue ne contrevenait « d’aucune façon » à la politique de Washington vis-à-vis de Pékin.

La Chine considère Taïwan comme l’une de ses provinces, qu’elle n’a pas encore réussi à unifier avec le reste de son territoire.

« Nous pensons que la visite de la présidente Pelosi (…) va renforcer les relations étroites et amicales entre Taïwan et les Etats-Unis », a estimé le ministère taïwanais des Affaires étrangères. Sa venue va encore « approfondir la coopération en général entre les deux parties dans tous les domaines ».

De son côté, le ministère chinois des Affaires étrangères a dénoncé « une grave violation » des engagements américains vis-à-vis de la Chine, qui « porte gravement atteinte à la paix et à la stabilité » régionales.

Au total, selon Taipei, 21 avions de l’armée chinoise sont entrés dans la zone d’identification de défense aérienne (Adiz) taïwanaise, plus large que l’espace aérien.

La 7e flotte américaine a fait savoir que le porte-avions USS Ronald Reagan, qui croise dans la région depuis début juillet, se trouvait dans la mer des Philippines, au sud de Taïwan. Le porte-avions et son groupe aéroporté « effectuent une mission de routine dans l’ouest du Pacifique », a toutefois souligné une responsable américaine.
(AFP)
 


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page