High Tech

Meta : des employés licenciés pour abus de l'outil « Oops »

La maison mère de Facebook et Instagram a viré ou sanctionné des douzaines d’employés et de sous-traitants, dont certains ont accepté des milliers de dollars en pots-de-vin de la part de hackers cherchant à accéder à des comptes d’utilisateurs.

Appelé « Oops » – acronyme pour Online Operations – cet outil permet aux employés d’aider les utilisateurs qu’ils connaissent à reprendre le contrôle de leur compte à la suite d’un oubli de leur mot de passe ou encore d’un piratage.

Le problème est entre autres lié à l’absence d’un service client chez Meta. Comptant plus de 3 milliards d’utilisateurs avec Facebook, Messenger, Instagram et WhatsApp, la firme ne dispose en effet pas de ce type de service pour aider ces derniers lorsque leurs comptes sont suspendus. Ils tentent alors de les récupérer en passant pas des processus automatisés ou en essayant de joindre un employé par téléphone ou par mail, des techniques qui sont souvent infructueuses.

Après 18 ans d’existence, Meta va enfin créer un service client. Fin août, Bloomberg a révélé que la société met actuellement en place un tel système pour aider les utilisateurs dont les publications ou les comptes ont été supprimés.


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page