National

Médias confisqués | Le SNJT appelle le gouvernement à assumer ses responsabilités et à reprendre les négociations

Le syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT) a appelé, mercredi, le gouvernement à assumer ses responsabilités et à reprendre les négociations sur les dossiers de « Shems FM », « Assabah », « Cactus Prod » et « SNIPE La Presse ».

Le SNJT a critiqué « la politique d’atermoiement » du gouvernement dans le traitement de ces dossiers qui concernent « plus de 700 familles tunisiennes », rappelant au gouvernement ses promesses faites et non tenues.

Et d’ajouter que le bureau exécutif, réuni, mardi, pour examiner la situation du secteur des médias, a relevé un blocage dans le processus de négociations dans le secteur ainsi que sur la situation « catastrophique » que vivent ces établissements médiatiques.

Le SNJT a convoqué les employés des médias confisqués et publics à une réunion mardi prochain (10 janvier) au siège du syndicat pour discuter des actions de contestation envisagées.

Le Syndicat a, de nouveau, appelé au retrait du décret-loi n°54 du 13 septembre 2022 qu’elle considère « contraire à la liberté de presse et d’expression ».

Il déclare, dans ce sens, son opposition à toute poursuite engagée contre des journalistes et activistes de la société civile en vertu de ce décret-loi sur la lutte contre les infractions se rapportant aux systèmes d’information et de communication.

Le SNJT a, en outre, appelé à accélérer la nomination d’un président (juge administratif) à la tête de la Commission nationale d’attribution de la carte de journaliste professionnel.

L’article Médias confisqués | Le SNJT appelle le gouvernement à assumer ses responsabilités et à reprendre les négociations est apparu en premier sur La Presse de Tunisie.


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page