National

Mansri : le second tour des législatives aura lieu et l'Isie n'est pas concernée par les tiraillements politiques

Mansri : le second tour des lgislatives aura lieu et l’Isie n’est pas concerne par les tiraillements politiques

 

Le porte-parole de l’Instance supérieure indépendante pour les élections (Isie), Mohamed Tlili Mansri, a indiqué, lors de son intervention, vendredi 6 janvier 2023, dans l’émission « Rendez-vous 9 » sur Attessia TV, que l’Instance prépare le deuxième tour des législatives anticipées et que son rôle est technique et n’est pas influencé par les tiraillement politiques.

« La date serait fixée au 29 janvier et sera annoncée à la lumière de la déclaration du Tribunal administratif qui annoncera tous les jugements rendus sur les recours déposés entre le 12 et 13 janvier », a-t-il poursuivi.

« Nos préparatifs sont engagés et nous ne sommes pas concernés par les appels politiques qui ne nous concernent en rien ! » a conclu le responsable.

On notera que plusieurs partis et organismes nationaux, dont la centrale syndicale, l’UGTT, appellent à l’annulation du second tour des législatives.

 

L’Isie a, rappelons-le, interjetté appel des recours acceptés par le Tribunal administratif contre les résultats préliminaires du premier tour des législatives anticipées organisées le 17 décembre 2022. 

Elle attendra le jugement en appel du Tribunal administratif pour ensuite s’exécuter à l’application de la décision inhérente aux recours déposés. 

Le Tribunal administratif a annoncé, vendredi, que les chambres d’appel avaient finalisé l’examen des recours déposés contre les résultats du premier tour des législatives anticipées précisant que 40 recours ont été rejetés pour vice de forme, douze autres pour vice de fond, et que trois ont été acceptés, impliquant ainsi l’annulation partielle des décisions annoncées par l’Instance.

L’Isie sera tenue, conformément à la décision du Tribunal administratif, de reclasser le candidat de la circonscription de Soliman dans le gouvernorat de Nabeul. 

L’instance des élections devra, également, recompter le nombre de voix pour le candidat arrivé deuxième sur la liste selon le décompte initial dans la circonscription de la Nouvelle Médina dans le gouvernorat de Ben Arous. Celui-ci sera remplacé par le candidat plaignant, troisième sur la liste selon le décompte initial.  

Elle aura, aussi, à reclasser un candidat de la circonscription de Bizerte Sud qui passe, suite à son recours, au second tour. La juridiction a, en effet, annulé la décision de l’Isie d’invalider une partie des voix obtenues par ce candidat. 

 

M.B.Z


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page