Sport

L’œil de l’expert | Mongi Ben Brahim (ancien international) : «La Tunisie qu’on aime»


 
A l’instar de tous ceux qui ont regardé le match contre le Danemark, M. Ben Brahim a été impressionné par la prestation de notre team national. L’ancien international nous livre son analyse.

L’équipe de Tunisie a émerveillé à l’occasion de sa première sortie au Mondial qatari. Une prestation remarquable, voire au-dessus de nos espérances et qui n’a pas laissé indifférent l’ex-international, Mongi Ben Brahim. «Quelle prestation ! Ça fait un moment qu’on n’a pas vu une sélection nationale compacte qui alterne le jeu court et le jeu long, ce qui a déstabilisé cette sélection du Danemark composée de joueurs de haut niveau, à l’image de Christian Eriksen ou encore d’Andreas Christensen du Barça. Réussir à  mettre en place une défense à trois, gagner la bataille du milieu autour de Laïdouni et de Skhiri, faire titulariser pour la première fois en attaque Youssef Msakni et Issam Jebali, a été une très bonne découverte, ce qui a permis d’ailleurs à l’équipe d’être compacte, d’avoir des idées suivies de solutions, chose qui a perturbé le jeu du Danemark basé sur la verticalité. Les Danois n’ont eu aucune issue. La Tunisie a pris le pouvoir, imposant un plan qui a été positif. Nos joueurs ont obstrué tous les chemins pour ne pas laisser l’adversaire arriver dans la zone offensive. Il fallait le faire. Bravo ! »

Pour notre interlocuteur, Jalel Kadri a réussi à élaborer un schéma tactique en fonction des joueurs qu’il a sous la main : « Jalel Kadri a mis en place une approche tactique en fonction des joueurs à disposition. Quand on joue sur les qualités de ses joueurs et que tout le staff est en osmose, le résultat est forcément là».

«Meriah a été au top »

Face à une grosse pointure telle que le Danemark, notre team national a livré aux yeux de notre spécialiste une belle copie : «Sur l’ensemble, on ne peut pas dire que des défaillances ont existé tellement le jeu élaboré a permis à toute l’équipe d’être présente et en même temps priver de solutions un adversaire de haut niveau. Notre défense a exécuté sa tâche à la perfection. Le gardien Aymen Dahmen a été dans un grand jour. Bronn et Talbi ont été appliqués, alors que Meriah a été au top, malgré les doutes sur sa participation. Je ne peux que féliciter le staff technique national pour avoir géré le groupe et nous donner une si belle copie», a déclaré Mongi Ben Brahim, avant de poursuivre :

Le groupe est déjà prêt pour le prochain match. Faire une prestation de ce niveau contre le Danemark ne peut que présager une belle prestation et une victoire contre la sélection australienne, ce qui nous permettrait d’affronter aisément une équipe de France touchée par les absences répétées, surtout celle de Benzema. Il faut faire très attention au grand Mbappé et au fantasque Osmane Dembélé. La couverture en phase défensive sera primordiale. Contre le Danemark, nous avons vu à l’œuvre la Tunisie qu’on aime. Pourvu que ce soit  pareil contre l’Australie puis face à la France».

L’article L’œil de l’expert | Mongi Ben Brahim (ancien international) : «La Tunisie qu’on aime» est apparu en premier sur La Presse de Tunisie.


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page