Sport

Ligue des champions : Manchester City fait craquer l’Atlético, Liverpool prend une option sur le Benfica

Le joueur de Manchester City Phil Foden, à droite, à la confrontation avec, Geoffrey Kondogbia de l’Atlético Madrid en quart de finale de la Ligue des champions au stade Etihad de Manchester, le 5 avril. DAVE THOMPSON / AP

Les clubs anglais prennent une option : Manchester City a percé la muraille de l’Atlético Madrid grâce à Kevin De Bruyne (1-0) et Liverpool a fait respecter la hiérarchie à Lisbonne contre Benfica (3-1) en quarts de finale aller de Ligue des champions, mardi 6 avril.

Pep Guardiola a réussi sa mission face au « Cholo » Diego Simeone. L’opposition tactique entre le Catalan et l’Argentin, diamétralement opposés dans leur vision du football, n’a logiquement pas accouché d’un match fou, mais la persévérance des « Citizens » a fini par payer. A peine entré en jeu, Phil Foden a fait parler son aisance dans les petits espaces pour servir De Bruyne, impeccable de précision pour conclure l’une des rares occasions franches des Mancuniens (70e).

Sur le banc depuis l’heure de jeu, Antoine Griezmann a observé ce but avec frustration, après avoir passé la rencontre à courir derrière le ballon, privilégiant les tâches défensives. Son compère de l’attaque rojiblanca, Joao Félix, a lui aussi été sevré d’opportunités : l’Atlético n’a frappé que deux fois. Les « Colchoneros » seront désormais contraints de se découvrir le 13 avril à domicile s’ils veulent éliminer une seconde équipe de Manchester, après United, écœuré en huitième (1-1, 1-2).

Konaté en demi-teinte

Au stade de la Luz de Lisbonne, le Français Ibrahima Konaté est passé par toutes les émotions. La fierté d’une titularisation dans le concurrentiel onze de départ de Liverpool, l’émotion d’un premier but en Ligue des champions… et la frustration postérieure à une grosse bourde défensive. Buteur de la tête sur corner dès l’entame (17e), le défenseur de 22 ans a ensuite coûté un but à son équipe, en manquant totalement un dégagement, ouvrant la voie à la réduction du score de Darwin Nunez (49e).

L’ancien joueur de Leipzig, qui rêve d’équipe de France, n’a pas pu cacher sa déception, la tête entre les mains et le visage collé à la pelouse. Cette erreur défensive coûtera-t-elle cher aux Reds ? Ces derniers gardent tout de même une avance confortable avant le match retour, car Sadio Mané s’était chargé de conclure victorieusement un contre éclair en première période (34e), et Luis Diaz a marqué un troisième but important en toute fin de rencontre (87e).

L’ancien attaquant du FC Porto, club honni des fans de Benfica, poursuit sa rapide adaptation au système de Jürgen Klopp, après son arrivée au mois de janvier. Liverpool sera toutefois prudent, car Benfica, tombeur de Barcelone lors de la phase de groupes, puis de l’Ajax d’Amsterdam en huitièmes, a montré en seconde période qu’il méritait sa place.

Le Bayern Munich est prévenu, avant son déplacement mercredi (21 heures) chez l’autre surprise de ce « top 8 » européen, Villarreal. Dans le même temps, le tenant du titre Chelsea a rendez-vous à Stamford Bridge contre le Real Madrid de Karim Benzema, pour le choc des quarts de finale, un remake de la demie de la saison passée. Pour poursuivre la bonne opération des clubs anglais ?

Le Monde avec AFP

lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page