Sport

Ligue des champions : le PSG se rassure avant les huitièmes de finale


Lionel Messi et ses coéquipiers du PSG se sont rassurés en Ligue des champions, mardi 7 décembre, au Parc des Princes, contre les Belges du Club Bruges. FRANCK FIFE / AFP

Gagner n’est pas tout le temps gage de sérénité. Mais cette fois-ci, Paris a allié le fond et la forme pour ne faire qu’une bouchée de Bruges (4-1), mardi 7 décembre, lors de son dernier match de phase préliminaire. Le club belge pouvait encore espérer accrocher la 3e place du groupe A synonyme de Ligue Europa. Mais, dans un duel à distance, les Allemands de Leipzig ont finalement battu sur le terrain le leader Manchester City (2-1).

Assurés de finir deuxièmes et de disputer les huitièmes avant le coup d’envoi, les Parisiens n’ont pas réussi à lever tous les doutes ; ils ont montré toutefois de belles intentions de jeu. Privés de Neymar, touché à la cheville droite face à Saint-Etienne le 28 novembre et indisponible jusqu’en janvier 2022, ainsi que de Sergio Ramos – l’Espagnol traîne une blessure au mollet depuis son arrivée dans la capitale –, les troupes de Mauricio Pochettino ont imprimé leur rythme dès le coup d’envoi.

Mbappé express

Incapable de s’imposer en Ligue 1 depuis deux matchs, les coéquipiers de Lionel Messi, aligné d’entrée, ont affiché un tout autre visage que celui aperçu lors de la dernière rencontre au Parc contre Nice, conclue sur un piteux 0-0. Paris a débloqué la situation dès le coup d’envoi, par l’intermédiaire de Kylian Mbappé. Le numéro 7 a ouvert la marque dès la 2e minute avant d’inscrire un doublé d’une superbe volée du droit dans la surface (7e), sur un caviar d’Angel Di Maria, auteur de sa 35e passe décisive dans la compétition. Mbappé est le plus jeune joueur à marquer 30 buts en Ligue des champions.

30 – Kylian Mbappé a marqué son 30e but en Ligue des Champions, devenant le plus jeune joueur à atteindre ce cap da… https://t.co/9PoCe8p1WX

— OptaJean (@OptaJean)

Le Bondynois n’avait pas de temps à perdre, comme sur son accélération le long de la ligne de touche pour déposer Hendry d’un petit pont avant de servir Messi dans l’axe qui ne s’est pas fait prier pour ajuster Simon Mignolet d’une frappe enroulée du gauche (38e).

Au retour des vestiaires, le PSG est retombé dans ses travers de l’inconstance dans le premier quart d’heure, permettant aux Brugeois de réduire le score (3-1, à la 63e) sur une perte de balle d’Idrissa Gueye au milieu de terrain.

Mais Lionel Messi, à qui le parfum enivrant de l’Europe réussit mieux que le fumet de la Ligue 1, a mis fin au suspense sur un penalty qu’il a lui même provoqué pour s’offrir lui aussi un doublé, ses 4e et 5e buts de la compétition. Le choix des mots de Kylian Mbappé, au micro de Canal+, n’est pas anodin : « On voulait réchauffer notre public avec une performance complète. On doit gérer nos temps faibles qui sont parfois trop faibles et inadéquats avec le haut niveau. On a un mois et demi pour être au point avant les huitièmes. » Mauricio Pochettino, l’entraîneur du PSG, pourra s’appuyer sur la première période, peut-être la meilleure depuis le début de saison, avec trois milieux de terrain complémentaires (Verratti, Gueye, Wijnaldum).

06:23 – Après seulement 6 minutes et 23 secondes, Kylian Mbappé a inscrit le 2e doublé le plus rapide d’un joueur a… https://t.co/3BRC9ljVNp

— OptaJean (@OptaJean) « J’ai bien aimé notre football »

Ce Paris cuvée 2021 termine ce premier tour avec le plus faible total de points (11) depuis 2012 et son retour en Coupe d’Europe. Mais l’essentiel est ailleurs, avec une dixième qualification de rang dans le top 16 européen. Avec ou sans Pochettino ? Les rumeurs vont bon train sur l’avenir du technicien parisien, un temps annoncé à Manchester United, qui a finalement opté pour Ralf Ragnick. « J’ai bien aimé notre football. On a bien joué sur certaines séquences. On essaie de créer un lien avec ces grands joueurs », s’est satisfait l’Argentin à l’issue du match.

Une photo avait alimenté la rumeur Zinedine Zidane comme futur coach parisien. Ce dernier a en effet été aperçu avec certains de ses ex-coéquipiers champions du monde 1998, au détour d’un selfie poste par Youri Djorkaeff près de la Place Vendôme.

Mauricio Pochettino a déjà atteint la finale de la Ligue des champions, avec Tottenham en 2019. FRANCK FIFE / AFP FRANCK FIFE / AFP

Quoi qu’il en soit, Paris affrontera un premier de poule, et les adversaires potentiels ont de quoi faire peur : Liverpool ou le Bayern Munich figurent sur la liste. Motif d’espoir pour les Parisiens, le PSG a déjà battu ces deux clubs lors des deux dernières saisons de Ligue des champions. Paris sous l’ère qatarie, avait déjà terminé deuxième de son groupe. C’était en 2014, 2015 et 2016. Ces trois années-là, le PSG s’était arrêté par deux fois au stade des quarts et une fois dès les huitièmes, lors de l’inoubliable élimination infligée par le FC Barcelone lors de la mythique « remontada » catalane (6-1) au match retour.

Le PSG a rendez-vous en février et mars 2022 pour le début de la phase à élimination directe. Avec ou sans Pochettino.




lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page