Sport

LIGUE 1 — STAFFS TECHNIQUES: Neuf autochtones à pied d’œuvre

Pour la saison de Ligue 1 à venir, les tenants des clubs de l’élite ont actuellement tendance à faire confiance aux locaux, au nombrede neuf, quoique rien n’est figé et que tout va vite en football, surtout pour les entraîneurs autochtones qui n’ont pas droit à l’erreur,ni à quelques jokers à griller.

Rien n’est donc gravé dans le marbre et les techniciens, aux affaires actuellement, n’ont pas la garantie de figurer dans l’organigramme de leurs clubs respectifs durant toute la saison prochaine et même bien avant. Cependant, certains ont déjà anticipé, à l’image du champion en titre qui a pris Nabil Maâloul, successeur de Radhi Jaidi avant l’épilogue de la saison sortante.

Le CSS, à son tour, a récemment confirmé Karim Delhoum sachant que Nabil Kouki a opté pour le CRB. Rappelons ici qu’avant l’arrivée de Kouki, le CSS avait débuté avec Giovanni Solinas, puis avait enchaîné avec Jorge Costa. Ce faisant, pour revenir à Karim Delhoum, il sera assisté par Tarek Salem et Chaker Bargaoui. La préparation physique sera confiée à Mourad Khemiri et Anis Kamoun. Les gardiens seront encadrés par Abdelghaffar Farjallah, alors que le chargé du suivi, des statistiques et de la logistique n’est autre que Houssem Bousarsar. Le CSS reprendra les entraînements demain à 17h00 au complexe Taieb Mhiri. Second de l’exercice écoulé, l’USM a opté pour l’école serbe en enrôlant Darko Novic, ex-timonier de l’ES Sétifienne. Ce dernier est appelé à faire mieux que son prédécesseur Faouzi Benzarti (successeur de Mourad Okbi en tout début de saison passée), soit maintenir les Bleus au top et plus, si affinités.

Au Club Africain, Adel Sellimi, intronisé il y’a juste quelques mois en lieu et place de Montassar Louhichi, ne débutera pas la préparation d’avant-saison, et vient de céder sa place au Français Bertrand Marchand qui connaît bien «la maison» pour avoir déjà veillé sur les destinés du CA à deux reprises.

On termine ce tour d’horizon des «clubs prétendants» avec l’Etoile Sportive du Sahel qui a «consommé» plusieurs techniciens en un peu moins d’un an. Lassaâd Dridi, puis Roger Lemerre, Lassaâd Jarda et enfin Moez Gazzah qui n’a pas fait long feu non plus. L’ESS a forcément souffert d’un déficit de stabilité au sein de sa cellule technique et l’on ne peut aujourd’hui affirmer avec certitude qu’Ikbal Rouatbi sera en poste en tout début de préparation, voire lors des trois coups de la compétition.

Guizani, Gafsi, Ibrahimi, Khiari, Kasri et Chettaoui : les ambitieux

Enfin, concernant les valeurs sûres, les ambitieux et les promus, le CAB va vraisemblablement poursuivre avec Sami Gafsi, alors que l’AS Rejiche pourrait continuer avec l’entraîneur saoudien, Hamoud Al Saiari, en place depuis la mi-mai après le départ de Ferid Ben Belgacem (ex-sélectionneur U23).

Du côté du Cap-Bon maintenant, Maher Guizani est à pied d’œuvre à l’ASS. A Soliman, Guizani tentera de s’inscrire dans la durée et rester en poste un peu plus que les Chaker Meftah, Karim Arfaoui, Mohamed Ali Maâlej et autre Yamen Zelfani (parti au Koweït). Pour rappel, Maher Guizani sera épaulé par Mohamed Guizani, désormais intronisé entraîneur adjoint.

Passons un peu plus au nord où les Cigognes de Béja comptent à nouveau sur Mohamed Ibrahimi pour mener leur barque à bon port. Successeur de Saïd Saïbi, lui-même appelé en début d’année pour relever Chiheb Ellili, Ibrahimi a actuellement la confiance de ses employeurs pour relever le défi.

On achève cette vision d’ensemble avec le plateau technique des deux promus, le Stade Tunisien et l’Olympique Sidi Bouzid. Si les Bardolais ont renoué avec l’école tunisienne après les passages de Luc Eymael et Luc Bernard (tous deux ayant respectivement succédé à Nassif Bayaoui et Ghazi Ghrairi), le choix de Skander Kasri est en soi un gage de réussite, vu la réputation dont jouit ce technicien. Enfin, l’OSB a enrôlé Walid Chettaoui, ex-coach de l’UST et de la Stayda, l’USBG a engagé Nidhal Khiari et seul Tataouine n’a pas encore trouvé chaussure à son pied…

L’article LIGUE 1 — STAFFS TECHNIQUES: Neuf autochtones à pied d’œuvre est apparu en premier sur La Presse de Tunisie.


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page