Sport

Ligue 1 : Paris et Mbappé cliniques, Bamba Dieng acrobatique, Nantes euphorique

Après une semaine européenne convaincante pour les clubs français, la Ligue 1 a retrouvé ses droits ce week-end. Au terme d’une riche 18e journée, débutée par une partie endiablée entre Nantes et Lens, le Paris Saint-Germain a dominé Monaco sans encombres. En queue de peloton, le FC Metz se donne un peu d’air, comme Clermont, et Saint-Etienne s’enfonce.

Les résultats de la 18e journée

Nantes – Lens 3-2

Brest – Montpellier 0-4

Reims – Saint-Etienne 2-0

Lille – Lyon 0-0

Metz – Lorient 4-1

Rennes – Nice 1-2

Angers – Clermont 0-1

Troyes – Bordeaux 1-2

Strasbourg – Marseille 0-2

Paris SG – Monaco 2-0

Le match du week-end : Nantes croque les Sang et or Auteur du but victorieux face à Lens, Moses Simon a célébré la victoire nantaise d’un salto. SEBASTIEN SALOM-GOMIS / AFP

La « Ligue des talents » dans tous ses états. « C’est un beau cadeau de voir la Beaujoire exploser comme ce soir, cela faisait très longtemps que ça n’était pas arrivé. » Vendredi 10 décembre, Antoine Kombouaré, entraîneur de Nantes, avait de quoi exulter. Opposés à des Lensois « un cran au dessus » – selon ses dires –, ses Canaris ont inversé une situation mal embarquée (3-2).

Equipe « frisson » depuis le début de la saison – ceux provoqués au public par le « jeu offensif et le spectacle qu’on propose », selon l’attaquant Florent Sotoca –, Lens a laissé, le temps d’une soirée, le costume aux Nantais. Pourtant, les partenaires du remuant Arnaud Kalimuendo ont débuté la partie à leur habitude depuis que Franck Haise a pris les commandes du club de l’Artois : le pied sur l’accélérateur. Menant (0-2) et asphyxiant les Nantais, les Lensois pensaient avoir fait le plus dur.

Lire aussi Article réservé à nos abonnés Quand le RC Lens prend un « ch’ti » accent du Sud

C’était sans compter la révolte nantaises, revenus requinqués de la pause. « On a eu 11 nouveaux joueurs en deuxième mi-temps, les joueurs ont été formidables », a salué Koumbouaré. Dans une seconde période sens dessus dessous, les coéquipiers de l’international espoir français Randal Kolo Muani, auteur d’un doublé, ont rattrapé les Sang et or. Avant que l’entrant Moses Simon n’embrase la Beaujoire d’un bijou expédié dans la lucarne artésienne quelques instants avant une ultime occasion lensoise. A défaut de maîtrise, la parfaite conclusion d’une partie débridée.

Le but du week-end : Bamba Dieng s’envole Bamba Dieng a ouvert la marque face à Strasbourg d’un splendide retourné acrobatique. SEBASTIEN BOZON / AFP

Un jour, peut-être, la Ligue professionnelle de football (LFP) permettra aux images spectaculaires de ses actions d’être diffusées sur Internet sans attendre le lendemain de la journée de championnat. Après le but de Wahbi Khazri à 68 mètres des buts messins début novembre (le but le plus lointain inscrit en Ligue 1 depuis qu’Opta collecte les données), Bamba Dieng aurait pu agiter les réseaux sociaux, et servir d’ambassadeur idéal pour la Ligue 1. Le quatrième but cette saison du jeune attaquant sénégalais de l’Olympique de Marseille a illuminé la partie face à Strasbourg (2-0) : à la réception d’un centre de Luis Henrique, Dieng s’est élevé, et d’un ciseau acrobatique a pétrifié le gardien et le stade alsacien. Et l’OM est le nouveau dauphin du PSG.

Le choc du week-end : Paris à sa main Servi par Messi, Kylian Mbappé a trompé Nübel pour la deuxième fois de la soirée. ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP

Deux tirs cadrés, deux buts (dont un sur pénalty). La première période du Paris Saint-Germain contre Monaco, dimanche 12 décembre, a été un éloge de sobriété. Si l’AS Monaco s’est démené pour animer la partie, les coéquipiers de Kylian Mbappé, double buteur, ont procédé en contres. « Il y avait beaucoup d’intensité en première mi-temps, mais on a tué le match, a soufflé le champion du monde français, au micro du diffuseur Prime Vidéo. On aurait pu faire plus, mais c’était à eux aussi, d’aller nous chercher. » Jamais franchement inquiété, même s’il a largement laissé le ballon aux Monégasques, le leader de la Ligue 1 n’a toujours pas délivré de partie de haut vol cette saison. Mais les Parisiens augmentent leur avance en tête du championnat.

Le joueur du week-end : Anthony Lopes infranchissable

« On peut être content de ce qu’on a fait collectivement. Peut-être qu’il y a quelque temps on aurait perdu ce match ». Au sortir du match nul, dimanche, entre Lille et Lyon (0-0), Anthony Lopes, le gardien de but des Gones, a tenu à souligner la solidité de son équipe. Le dernier rempart de l’OL n’est pas pour rien dans le point rapporté du Nord par son équipe, quatorzième défense de Ligue 1. Auteur d’une performance de premier plan face aux Lillois, l’international portugais a mis en échec Burak Yilmaz à plusieurs reprises jusqu’à la fin du match, empêchant les Dogues d’enchaîner une troisième victoire d’affilée. Un nul qui n’arrange personne, les deux équipes restant engluées loin du podium.

2⃣ 𝐚𝐫𝐫𝐞̂𝐭𝐬 𝐝𝐞́𝐜𝐢𝐬𝐢𝐟𝐬 pour Antho Lopes ce dimanche face au LOSC 🙌🔴🔵

#LOSCOL https://t.co/1oEH0HsP0a

— OL (@Olympique Lyonnais) Le fait du week-end : fin de série à Brest

Pas de sept à la suite pour Brest. Après six victoires de rang, les Bretons ont concédé une lourde défaite sur leur pelouse contre Montpellier (0-4). Dans ce duel entre équipes ayant « échangé » leur coach à l’intersaison – Michel Der Zakarian s’est rendu de l’Hérault au Finistère, quand Olivier Dall’Oglio a fait le chemin inverse –, les Montpelliérains d’un grand Teji Savanier ont largement dominé les Bretons. Impliqué dans les quatre buts de son équipe, le meneur de jeu du MHSC a permis aux siens de l’emporter. Le tout sans prendre de but, une première cette saison pour les Brestois, qui avaient marqué à chaque match jusque là. Et espèrent ne pas débuter une nouvelle série.

Face à Brest, Teji Savanier a mené Montpellier à la victoire. FRED TANNEAU / AFP La stat du week-end : trois tirs cadrés… quatre buts

Metz s’est donné de l’air face aux Bretons. Dans cette rencontre du bas de tableau, les Lorrains ont pris le meilleur sur des Merlus empêtrés dans une spirale de défaite – sept revers de rang. En moins de vingt minutes, les hommes de Frédéric Antonetti ont assommé de bien pâles Lorientais, renouant avec la victoire à domicile après près de onze mois de disette (4-1). Après l’ouverture de la marque sur un dégagement contré par Pape Matar Sarr, et un but contre son camp lorientais, Farid Boulaya a inscrit le troisième but messin sur un coup franc direct. Auteurs de quatre buts mais de seulement trois tirs cadrés, les Lorrains laissent aux Lorientais la zone de relégation, et s’emparent de la place de barragiste.

🔥 @FCMetz se donne de l’air 👉 https://t.co/m4al3yT302

#FCMFCL https://t.co/53aGRtsu8w

— Ligue1UberEats (@Ligue 1 Uber Eats)

Saint-Etienne creuse encore. Après le licenciement de l’entraîneur Claude Puel, Julien Sablé, ancien joueur de Saint-Etienne, s’est installé sur le banc, à titre intérimaire. Pour son premier match, samedi face à Reims, il a vu son équipe se saborder, rapidement réduite à dix (0-2). Avec dix défaites en 18 matches, et seulement 12 points, Saint-Etienne est dernier de Ligue 1.

Nice se relance à Rennes. Nice n’avait plus gagné depuis trois matchs. Et sur la pelouse de Rennes, les hommes de Christophe Galtier se sont relancés (2-1). Une partie où les joueurs du Gym ont fait preuve d’efficacité, à la différence des Bretons. « On a de la réussite », a reconnu le technicien niçois, saluant « l’engagement et l’abnégation » de ses ouailles. « Quand on joue contre des plus forts que nous, il y a toujours plus d’efforts et de concentration, aujourd’hui c’est passé. » Et Nice revient à une longueur des Bretons au classement (troisièmes) d’une Ligue 1 toujours plus accrochée.

Le classement

Paris SG 45 pointsMarseille 32Rennes 31Nice 30Montpellier 28Lens 27Strasbourg 26Monaco 26Angers 25Nantes 25Lille 25Brest 24Lyon 23Reims 22Bordeaux 17Clermont 17Troyes 16Metz 15Lorient 15Saint-Etienne 12




lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page