International

L'ex Premier ministre japonais décède après son attaque par balles

L’ancien Premier ministre japonais Shinzo Abe est décédé à l’hôpital, ce vendredi, selon des médias locaux, quelques heures après avoir été blessé par balles en plein meeting électoral, un attentat qui a suscité une vive émotion au Japon et à l’étranger.

« D’après un haut responsable du PLD, (le Parti libéral-démocrate au pouvoir au Japon, NDLR), l’ancien Premier ministre Abe est mort à l’hôpital » de Kashihara dans le département de Nara où il avait été transféré après l’attaque, a annoncé la chaîne de télévision publique NHK. Il avait 67 ans.

« C’est un acte barbare en pleine campagne électorale, qui est la base de la démocratie, et c’est absolument impardonnable », avait dénoncé le Premier ministre japonais Fumio Kishida lors d’une conférence de presse en début d’après-midi, avant que le décès de Abe ne soit confirmé.

Selon la chaîne de télévision publique NHK, M. Abe avait été emmené à l’hôpital en « arrêt cardio-respiratoire » – un terme utilisé au Japon indiquant l’absence de signe de vie, et précédant généralement un certificat de décès officiel.

(AFP)


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page