National

Les objectifs du Forum de Davos semblent échapper au président de la République

 

Le président de la République, Kaïs Saïed semble ne pas bien distinguer le rôle et l’objectif du Forum économique mondial de Davos. Cela ressort du dernier communiqué présidentiel rendu public lundi 16 janvier 2023 à l’issue de la réunion du chef de l’État avec la cheffe du gouvernement, Najla Bouden, la ministre des Finances, Sihem Nemsia et le gouverneur de la Banque centrale, Marouane El Abassi.

 

En effet, le chef de l’État a commenté le programme de participation de la délégation tunisienne à la réunion annuelle du Forum économique mondial de Davos en assurant qu’il fallait tenir compte de la réalité du modèle tunisien et sa situation économique et financière selon sa propre vision.

Dans ce contexte, il considère que l’État « se doit de préserver les droits des êtres humains, notamment, le droit à l’enseignement public, l’emploi qui garantit la dignité, le logement ainsi que tous les droits garantis par la constitution et les instruments internationaux et régionaux et qui ne répondent pas à la logique commerciale comme les actions des entreprises commerciales ».

D’autre part, le président de la République a indiqué que les équilibres financiers recherchés par tous les pays « ne se mesurent pas uniquement selon les critères des revenus et des dépenses mais tiennent compte, également, du principe de l’équité sociale, comme l’indique la constitution du 25 juillet 2022 ».

 

Or faut-il encore rappeler que le Forum économique mondial de Davos (WEF pour World Economic Forum) est une organisation internationale à but non lucratif qui réunit chaque année des patrons de multinationales, des oligarches, des puissants responsables politiques, ainsi que des intellectuels et des journalistes. L’objectif principal du Forum économique mondial de Davos est de promouvoir la coopération et les relations entre les différentes parties prenantes de l’économie mondiale, afin de résoudre les principaux défis mondiaux.

Il vise également à fournir un cadre pour des discussions sur des sujets d’actualité importants et à susciter des idées innovantes pour relever les défis économiques, sociaux et environnementaux. Le WEF se concentre également sur la promotion de la croissance économique inclusive et la réduction des inégalités, ainsi que sur la recherche de solutions pour les défis mondiaux tels que le changement climatique, la santé, la cybersécurité et les conflits.

 

Ainsi, nous pouvons constater que la vision du président de la République et son approche de l’économie nationale et des fondements de base des finances publiques n’ont rien à voir avec le principe même du Forum de Davos, encore moins avec ses objectifs. Encore une fois, le chef de l’État semble être très loin du monde des chiffres à un moment où la Tunisie a plus que jamais besoin de ses partenaires internationaux pour sortir du gouffre dans lequel elle sombre et peine à en ressortir, notamment, en l’absence de la conclusion du fameux accord avec le FMI.

 

S.H

 


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page