Sport

L’équipe de Tunisie entame demain la coupe arabe des nations | L’œil de l’expert – Mongi Ben Brahim (ancien international) : «La Coupe arabe, un tremplin pour la CAN !»


Aux yeux de notre expert, cette Coupe arabe est suffisamment compétitive pour avoir une valeur sportive pour l’équipe de Tunisie qui ne doit pas la négocier seulement pour son attrait financier. Elle doit nous servir comme tremplin avant la CAN.  Mais comment faire sachant que la majorité des joueurs présents ne seront pas en coupe d’Afrique ? S’interroge notre expert…

« A première vue, je ne vois pas l’intérêt de suspendre le Championnat de Tunisie pour participer à cette Coupe arabe sous l’égide de la Fifa sachant que 15 joueurs composant la liste des 23 convoqués par Mondher Kebaïer n’évoluent pas dans notre championnat. Il n’y a donc aucune raison d’arrêter le championnat. Par ailleurs, il y a une question qui m’interpelle : pour quelle raison le sélectionneur national n’a pas fait appel à des joueurs méritants qui évoluent en Tunisie pour leur donner une chance dans la perspective de les motiver ?! C’est seulement dans ces conditions que j’aurai été entièrement d’accord de faire une pause dans notre championnat.

Participer à cette Coupe arabe de la Fifa 2021 aux côtés de la Mauritanie, la Syrie et les Emirats Arabes Unis ne sera pas facile dans la mesure où nos joueurs donnent l’impression, depuis belle lurette, que la tête n’est pas synchronisée avec les jambes. Le public attend un meilleur rendement en alliant la manière au résultat. Il faut à tout prix y travailler. Il ne faut pas aller à Doha pour faire de la figuration. Le public a soif de jeu plaisant et de belles performances sans oublier la qualification à la phase finale de la Coupe du monde 2022. Attention à ne pas sous-estimer nos adversaires. On risque d’être surpris.

Cette Coupe arabe est suffisamment compétitive pour avoir une valeur sportive pour l’équipe de Tunisie qui ne doit pas la négocier seulement pour son attrait financier.

Bâtir un groupe solide…

Il faut bâtir un groupe solide, capable d’honorer notre football et notre pays. Faire de la figuration risque de nuire encore plus à notre football. Nous devons respecter nos adversaires qui seront aussi motivés pour faire une belle Coupe arabe. La gestion du groupe sera très importante. Les conditions sont exceptionnelles. Aucune excuse pour ne pas réussir ce rendez-vous à l’importance bien particulière.

Cette Coupe arabe doit nous servir comme tremplin avant la CAN.  Mais comment  faire sachant que la majorité des joueurs présents ne seront pas en coupe d’Afrique. Je ne veux surtout pas que certains joueurs soient considérés comme des bouche-trous. On se souvient que ceux qui ont qualifié notre équipe nationale en Russie se sont retrouvés à l’écart. Quelle ingratitude ! Il faut préparer cette CAN de la plus belle des manières et récompenser ceux qui brilleront à Doha en les convoquant pour la phase de ce rendez-vous continental suprême.

Le staff technique risque, au cas où cette Coupe arabe soit un fiasco, d’être limogé. Tout le monde le sait. La question qui se s’impose : Mondher Kebaïer est-il soutenu par ses adjoints ?

A mon humble avis, la réponse est non. Si aujourd’hui on ne travaille pas main dans la main pour l’intérêt de notre sélection nationale, le changement me paraît inévitable. La gestion d’une équipe nationale est différente de celle d’un club. Si les adjoints de Mondher Kebaïer sont là en tant que salariés et seulement pour servir leurs intérêts, il n’y a pas manière d’y être. Servir et non se servir ».

L’article L’équipe de Tunisie entame demain la coupe arabe des nations | L’œil de l’expert – Mongi Ben Brahim (ancien international) : «La Coupe arabe, un tremplin pour la CAN !» est apparu en premier sur La Presse de Tunisie.


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page