Sport

L’équipe de Tunisie à trois mois du Mondial Qatari : Il est grand temps de s’y mettre !


La seule chose qu’on sait sur la préparation de la sélection nationale, c’est qu’elle affrontera le Brésil le 27 septembre. C’est un gros morceau, certes, mais ce n’est guère suffisant pour préparer la Coupe du monde.

Les dernières nouvelles ont annoncé Jalel Kadri, parti en mission en Europe pour pister de nouveaux talents susceptibles de renforcer les rangs de la sélection nationale. A la veille de chaque Mondial, on a pris l’habitude de voir de nouvelles têtes débarquer en équipe nationale. En 2018, les projecteurs étaient braqués sur Moez Hassen. Depuis un peu plus d’un an, l’opinion publique tunisienne focalise sur Hannibal Mejbri. Mais la pépite tunisienne de Manchester United est en situation compliquée avec son club. Le jeune international tunisien ne figure pas dans les plans de jeu d’Erik ten Hag et se dirige petit à petit à Birmingham City sous forme de prêt. Selon les derniers échos, un accord a été trouvé entre Manchester United et Birmingham City. Ce sera une bonne chose pour le jeune international tunisien qui a besoin d’un temps de jeu régulier afin d’être compétitif pour le Mondial qatari.

L’arrivée de nouvelles pépites que Jalel Kadri est en train de superviser fera sans doute accroître la concurrence. Soit. Ce qui urge pour le moment, c’est que le sélectionneur national et son staff arrêtent un programme de préparation bien ficelé en prévision de la phase finale de la Coupe du monde. C’est ce qui importe le plus. Le temps de la détection de nouveaux talents susceptibles de renforcer une sélection nationale, ce n’est jamais à la veille d’une Coupe du monde.

Jalel Kadri doit meubler la période de préparation par des matches de gros calibre. L’équipe de Tunisie a déjà une bonne cote à l’international crédit photo : © Mokhtar HMIMAUne ossature à préserver !

Aller chercher de nouveaux talents à la veille d’une Coupe du monde: voilà une spécificité bien tunisienne. Car, pour les autres sélections qualifiées pour la phase finale du Mondial, l’ossature est bien définie depuis des années. Chez nous, c’est une autre logique qui s’installe à chaque fois que notre team national est qualifié pour la joute mondiale : on craint que les joueurs  déjà en place, notamment les joueurs locaux, manquent de qualités pour concurrencer nos rivaux au Mondial. Et à chaque fois, c’est pareil. De nouveaux visages de binationaux qui débarquent pour deux raisons essentielles. D’abord, parce qu’ils n’ont pas été retenus par les sélectionneurs de leurs pays d’adoption. Puis, c’est toujours bien d’ajouter le statut d’international sur la carte visite, outre que la participation à la Coupe du monde fait monter la cote du joueur.

Une telle stratégie n’a jamais porté ses fruits. L’équipe de Tunisie n’a jamais brillé en Coupe du monde, exception faite de l’épopée de 1978. A chaque fois, elle a quitté le tournoi dès le premier tour.

Venir par conviction et non pas pour la carte de visite ! 

Si on veut réellement réussir sa participation à une Coupe du monde, en convaincant à défaut de vaincre, il vaut mieux préserver l’ossature de la sélection qui se qualifie au Mondial. C’est en faisant confiance aux joueurs qui ont sué pour se qualifier qu’on finit par obtenir des  résultats satisfaisants.La détection de nouveaux venus doit se faire sur la durée et surtout pas à la veille d’une Coupe du monde. Les sélectionnés doivent venir par conviction et non pas par «opportunisme».  A trois mois du coup d’envoi du Mondial qatari, le staff technique national ferait mieux de s’atteler à la tâche pour concocter un bon programme de préparation. La seule chose qu’on sait sur la préparation de la sélection nationale, en prévision de la prochaine Coupe du monde, c’est qu’elle affrontera le Brésil le 27 septembre. C’est un gros morceau, certes, mais ce n’est guère suffisant pour préparer la Coupe du monde. S’il y a des stages à programmer, des tournois amicaux auxquels notre team national devrait participer, on est censé déjà le savoir.

crédit photo : © Mokhtar HMIMA

L’article L’équipe de Tunisie à trois mois du Mondial Qatari : Il est grand temps de s’y mettre ! est apparu en premier sur La Presse de Tunisie.


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page