National

Le SNJT dénonce : le dossier de Ghassen Ben Khelifa est vide !


 

Le Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT) a déploré, mercredi 7 septembre 2022, l’arrestation du journaliste et rédacteur en chef du journal  »Inhiyez », Ghassen Ben Khelifa, arrêté hier lors d’une descente de police dans sa maison.

Dans son communiqué, le syndicat des journalistes a souligné que le comité de défense de M. Ben Khelifa a relevé bon nombre de vices de procédures lors de l’opération de police, ordonnée par le procureur de la République du pôle anti-terroriste.

« Lors de son arrestation aucun mandat d’amener n’a été présenté », fait noter le syndicat qui a aussi dénoncé le fait qu’on l’ait empêché de s’entretenir avec M. Ben Khelifa.

« Le dossier à charge du journaliste ne contient ni preuve ni suspicions de preuves », selon le SNJT qui a révélé avoir obtenu le document, tard dans la nuit d’hier. « Aucune preuve ni un quelconque lien avec le terrorisme ou des pages Facebook douteuses n’a été présenté », a-t-on également spécifié dans le communiqué.

Sur cette base le syndicat considère donc que l’accusé a subi une injustice et a demandé sa libération immédiate. Et à « punir ceux qui se sont joués de lui et de sa famille ».

Le SNJT a en outre déploré la facilité déconcertante avec laquelle le mandat d’arrêt a été émis sans qu’il n’y ait de fortes suspicions. Dans le texte, on dénonce aussi le harcèlement auquel sont confrontés quotidiennement les journalistes, rédacteurs et activistes, « notamment sur des pages de réseaux sociaux dont les propriétaires ne sont jamais inquiétés. Ce qui confirme l’utilisation de la justice pour l’intérêt du pouvoir en place ».

Finalement les journalistes tunisiens ont été appelés à la mobilisation pour défendre les espaces de liberté, à largement diffuser les exactions et à faire bloc contre « ces politiques rétrogrades, qui consistent à utiliser les moyens de l’Etat pour la vengeance ».

 

S.A


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page