National

Le PDG de la SNCFT: « La fermeture de la ligne 13 occasionne des pertes de 2 millions de dinars par mois »


Le président directeur général de la Société nationale des chemins de fer tunisiens (SNCFT), Taoufik Boufayed a déclaré, mardi, que la poursuite de la fermeture de la ligne ferroviaire 13 dédiée au transport du phosphate à Gafsa, occasionne à la société des pertes de deux millions de dinars par mois au titre des salaires du personnel.
La fermeture de cette ligne et le recours à la ligne 21 a entraîné la hausse des coûts et des dépenses pour la compagnie, a -t-il indiqué dans une déclaration à l’agence TAP, en marge de l’ouverture des travaux du 2e congrès africain sur la digitalisation dans le secteur ferroviaire.

« La ligne 21 est la plus longue ligne reliant Metlaoui à Gabès. L’acheminement du phosphate sur cette ligne peut durer jusqu’à trois jours (aller et retour) en raison de la dégradation de l’infrastructure, et ce, contrairement à la ligne 13 qui est plus rapide (un jour) », a-t-il expliqué.

Le responsable a, à cet égard, appelé à faire prévaloir l’intérêt général en vue de réouvrir la ligne 13 reliant Sfax à Tozeur et fermée en raison des protestations sociales.

Il a, par ailleurs, déploré la situation difficile à laquelle fait face la SNCFT, évoquant le manque des équipements et des ressources matérielles, outre les mouvements sociaux qui ont porté atteinté à la productivité de la compagnie.

L’article Le PDG de la SNCFT: « La fermeture de la ligne 13 occasionne des pertes de 2 millions de dinars par mois » est apparu en premier sur La Presse de Tunisie.


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page