National

Le PDG de la pharmacie centrale dément la rupture de stock de médicaments

Béchir Yarmani, directeur général de la Pharmacie centrale, a assuré que le stock de médicaments fait l’objet d’un suivi continu, niant catégoriquement la rupture de stock de n’importe quel type de médicaments (en référence aux informations relayées, récemment, à ce sujet).

Il a précisé à une radio privée qu’une équipe travaille quotidiennement sur les médicaments en pénurie, ajoutant que les demandes d’approvisionnement pour l’année 2022 ont été déposées, auprès des fournisseurs.

Dans le même sens, Béchir Yarmani a expliqué que les médicaments manquants pour la Pharmacie centrale signifient que leur stock est en pénurie, sur une période de trois mois.

on rappelle que le président du Syndicat tunisien des propriétaires  pharmacies privées, Naoufel Amira, avait confirmé que la pénurie de médicaments en Tunisie est devenue un problème structurel à cause des difficultés financières que connaissent les caisses sociales.

Selon le président, ce déséquilibre a commencé en 2015, lorsque les autorités ont fait le choix de favoriser les allocations de retraite sur le système de santé.


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page