International

Le Maroc et Israël affichent ouvertement leur alliance, et c’est du lourd

Le ministre israélien de la Défense, Benny Gantz, qualifie lui-même d’”historique” sa toute première visite au Maroc. Et pour cause c’est le tout premier voyage “officiel d’un ministre de la Défense (israélien) dans ce pays“, cite France 24. C’est on ne peut plus clair : Rabat et Tel Aviv affichent devant le monde entier leur alliance…

Gantz a débarqué à Rabat le 23 novembre 2021, et il ne vient pas que pour du tourisme : “Nous allons signer des accords de coopération et continuer de renforcer nos relations. Il est très important que ce voyage soit un succès“, a déclaré le ministre israélien, qui a calé des rendez-vous ce mercredi avec les ministres marocains de la Défense et des Affaires étrangères.

Ce déplacement va “établir la pierre d’assise des relations sécuritaires futures entre Israël et le Maroc“, a confié une source impliquée dans ce dossier.  “Jusqu’à présent, il y avait une certaine coopération, mais là nous allons vraiment la formaliser. C’est une déclaration publique de notre partenariat“, a-t-on appris.    

A noter que tous les patrons des services secrets israéliens – le Mossad – de ces dernières années ont foulé le sol marocain, mais toujours dans la plus grande discrétion. Pour épargner la susceptibilité des autres pays arabes, ni les Israéliens i les Marocains ne criaient sur les toits la coopération militaire entre les deux pays. Mais là les choses sont en train de changer…

En effet Rabat a plus que jamais besoin du soutien américain pour sortir victorieux du bras de fer avec le Front Polisario, lequel s’active partout où il peut pour l’indépendance du Sahara occidental. Et le prix à payer, par le Maroc, pour avoir l’appui de Washington sur cet épineux dossier c’était la normalisation avec Israël. Mohammed VI n’a pas beaucoup hésité. Et ça a payé avec le blanc-seing sur le Sahara occidental que vient de lui accorder le président américain, Joe Biden…

La visite du ministre israélien de la Défense à Rabat est la suite logique des tractations à Washington entre Nasser Bourita et Antony Blinken. France 24 rapporte qu’il est même question d’installer au Maroc des unités de production de drones d’attaque et de défense israéliens, des engins qui pourraient très bien se retrouver sur le front, face aux indépendantistes sahraouis. Ce serait aussi un signal fort en direction du voisin, l’Algérie, qui porte à bout de bras le Front Polisario…

 

Algerie, Antony Blinken, Benny Gantz, coopération militaire, drones, Etats-Unis, front polisario, Israël, Joe Biden, MAROC, Ministre Défense, ministre israélien, Mohammed VI, Nasser Bourita, Rabat, Sahara Occidental


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page