National

Le général Rachid Ammar devant la justice transitionnelle pour meurtre


L’ancien chef d’état-major de l’Armée, le général Rachid Ammar comparait, lundi 3 janvier, devant la justice transitionnelle, a annoncé, vendredi 31 décembre 2021, son avocat Ahmed Souab. 

Le général « garant de la Révolution » est accusé de meurtre durant la période du 25 au 27 février 2011, selon la défense. 

Me Souab a fait part de la surprise du général à l’annonce de sa comparution. Dans une déclaration accordée à Mosaïque FM, il a indiqué que son client ferait éclater au grand jour plusieurs vérités à l’occasion de cette audition qu’il considère comme une « humiliation », surtout qu’aucune convocation ne lui était parvenue. 

L’avocat a assuré qu’il déploierait tous les moyens pour prouver la corruption politique et financière de l’Instance Vérité et Dignité et son manque d’éthique notant que les investigations ont été lancées de façon spontanée de la part de l’IVD en mars 2018 et ont été clôturées en décembre 2018, soit à la fin des travaux de l’instance. 

 

N.J. 

 

 


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page