National

Le FMI examine la possibilité de lancer un nouveau programme de financement au profit de la Tunisie

Le FMI examine la possibilit de lancer un nouveau programme de financement au profit de la Tunisie

 

Jihad Azour, directeur du département Moyen-Orient et Asie centrale du Fonds Monétaire International (FMI) a confirmé les déclarations de Marouane Abassi, gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie (BCT), selon lesquelles l’autorité monétaire n’avait pas cessé ces discussions avec l’institution monétaire internationale.

Fin octobre, M. Abassi avait indiqué : « Nous discutons actuellement d’un document conforme aux normes du Fonds monétaire international. Si nous pouvons parvenir à un accord avec le FMI je pense que nous pourrons réduire la pression et revenir à un état relativement normal ».

 

M. Azour a ainsi affirmé dans une déclaration à la Tap que des discussions techniques entre les services du FMI et les autorités tunisiennes sont en cours, afin d’examiner la possibilité de lancer un nouveau programme de financement au profit de la Tunisie.

« Les discussions portent essentiellement sur la définition des priorités du pays, des défis à relever et des réformes à mettre en place afin de surmonter la crise actuelle que connaît le pays », a-t-il spécifié.

Et d’ajouter : « Ce genre de programme doit être accompagné, obligatoirement, par des actions à l’échelle nationale, dont des programmes de protection sociale, dans le cadre d’une approche globale afin de préserver la pérennité économique des pays ».

 

Le directeur du département Moyen-Orient et Asie centrale a énuméré, dans ce cadre, les atouts de la Tunisie : compétences humaines, proximité avec l’Europe et présence d’un secteur privé actif.

Il a rappelé que le FMI a toujours tenu à être aux côtés de la Tunisie et à lui apporter tout l’appui nécessaire. Et de recommander « de donner plus de chances et plus d’opportunités aux entrepreneurs, de mettre les bases d’un environnement compétitif pour le secteur privé et d’investir davantage dans les secteurs technologiques ».

 

Rappelons que la BCT avait annoncé, début novembre dans un communiqué, la tenue d’une réunion, via visioconférence, entre les autorités économiques et financières tunisiennes et une délégation du Fonds Monétaire International (FMI), conduite par M. Azour.

L’entretien s’inscrivait dans le cadre de la poursuite des discussions techniques entre les deux parties. Il a aussi porté sur les réformes économiques envisagées par les autorités tunisiennes et pouvant être soutenues par les partenaires internationaux et notamment le Fonds monétaire international suite à une requête officielle formulée cette semaine par la Cheffe du Gouvernement tunisien à la directrice générale du Fonds.

 

I.N avec TAP


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page