Sport

Le Brésil, c’est une tout autre histoire !


La courte victoire face aux Comoriens est à oublier vite car les observateurs attitrés ne pourront retenir grand-chose, faute de retransmission télévisée et de huis clos décrété …

Une véritable opposition de styles ou un galop d’entraînement ? Comme souvent avant une expédition mondialiste, on a droit à des surprises de dernière minute. Le match passé sous silence entre la Tunisie et les îles Comores en fait partie puisqu’on ne retiendra que le score final, le buteur, en l’occurrence Khenissi, sur assist du latéral Mathlouthi, le onze de départ et les cinq changements effectués en deuxième mi-temps… La rentrée officielle pour sa première sélection de Chaim Jebali, jeune pensionnaire de l’Olympique lyonnais, en attendant celle de Yan Valery, a constitué un des faits marquants du match. Les statistiques de jeu sont tout simplement introuvables, malgré le fait que le match soit intégré dans le classement Fifa et vaudra de précieux points à la Tunisie.

Avec tout le respect que l’on doit aux valeureux Comoriens qui ont eu l’audace de remporter leur premier match de l’histoire dans une compétition officielle, lors de la dernière CAN au Cameroun, le Brésil sera un adversaire d’une tout autre taille et la Tunisie risque de trembler à moins de sortir enfin de sa torpeur face aux grandes nations. Cinq jours seulement séparent les deux matchs, ce qui ne laisse aucun répit aux nôtres condamnés à briller, à défaut de vaincre l’ogre latino-américain qui compte cinq coupes du monde dans son armoire à trophées. L’avantage est de rester sur place à Paris, donc il n’y a pas à se plaindre de ce côté-là …

Le Brésil en point de mire

Le match va se dérouler mardi à 19h30, à guichets fermés. 45 000 spectateurs sont attendus avec le fort contingent de binationaux en France, la forte colonie brésilienne, mais aussi des amoureux du ballon rond qui viendront admirer la « Seleçao ». Aux Aigles de sortir leurs griffes face aux Auriverdes. Ce sera un match de dimension internationale et de classe mondiale qui va se disputer mardi prochain. Un test grandeur nature qui va préparer l’adversité face à la France, pays de la même dimension techniquement parlant… D’ailleurs, la Tunisie a croisé le fer par le passé au Brésil, avec une défaite mémorable 1-4 à El Menzah, le 3 juin 1973. Le rapport de force est toujours aussi déséquilibré, mais le spectacle est attendu entre deux équipes très techniques : se mesurer sur le terrain aux vedettes mondiales, tels Neymar Richarlison  et le vieux briscard Marcelo.

La campagne des matchs amicaux de la bande à Kadri est remarquable jusqu’à cet instant avec des victoires de prestige face au Chili et au Japon en juin dernier. Gageons que la Tunisie se prépare au mieux et sera prémunie des blessures pour affronter, au top de sa forme, une sélection qu’on ne présente plus, le Brésil.

L’article Le Brésil, c’est une tout autre histoire ! est apparu en premier sur La Presse de Tunisie.


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page