Culture

L’Arabie Saoudite invitée d’honneur des Journées cinématographiques de Carthage 2022


L’Arabie Saoudite sera l’invitée d’honneur des Journées cinématographiques de Carthage (JCC) 2022 qui célèbrent cette année leur 56ème édition du 29 octobre au 5 novembre.
C’est ce qu’a annoncé le ministère des Affaires Culturelles dans un communiqué publié, mercredi en fin d’après-midi, à l’issue d’une rencontre de la ministre des Affaires culturelles, Hayet Ketat Guermazi avec l’ambassadeur saoudien en Tunisie, Abdulaziz Bin Ali al Saqr, qui a eu lieu au siège de son département à la Kasbah.

La rencontre était axée sur les perspectives de la coopération bilatérale, entre la Tunisie et le Royaume saoudien, dans les secteurs du cinéma, du tourisme, du patrimoine, du livre et de la calligraphie.

La ministre a évoqué le sursaut culturel actuel en Arabie Saoudite qui s’inscrit dans le cadre de la vision 2030 du Royaume. Pour sa part, l’ambassadeur saoudien a souligné l’importance des rencontres directes entre les responsables des instances culturelles de son pays avec leurs homologues tunisiens.

Évoquant la désignation de la Tunisie en tant qu’invitée d’honneur du Salon international du livre à Riyadh 2022, le diplomate saoudien a estimé un pays avant-gardiste qui est l’un des Etats arabes précurseurs dans les secteurs culturel et intellectuel ainsi qu’au niveau de la diversité artistique.

Sous la conduite du ministère des Affaires Culturelles, une délégation officielle composée de professionnels du livre, d’intellectuels et d’artistes prendra part au Salon international du livre de Ryadh, qui aura lieu du 29 septembre au 8 octobre.

Les deux responsables ont insisté sur l’unification des efforts dans la sauvegarde des sites historiques et leur préservation dont la mosquée Zitouna à la médina de Tunis et la mosquée Okba à Kairouan et son environnement immédiat. Ces deux monuments religieux sont inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco.

Un Centre régional dédié au patrimoine culturel subaquatique à Mahdia verra leur le jour dans le cadre d’un partenariat bilatéral tuniso-saoudien. Un échange de manuscrits entre la Bibliothèque Nationale de Tunisie (BNT) et la Bibliothèque nationale du roi Fahd aura lieu dans le cadre d’un projet bilatéral tuniso-saoudien.

Les deux pays comptent également créer un Centre international de calligraphie à la Cité de la culture, avec le soutien de l’Unesco et la fondation culturelle koweitienne « Abdulaziz Saud Al-Babtain Cultural Foundation ».

Fin décembre 2021, ce projet avait été présenté par le président de la République, Kais Saied, au président du conseil d’administration de la fondation Al-Babtain, Abdulaziz Saud Al- Babtain, qui était en visite en Tunisie.

Concernant, la restauration des mosquées Zitouna à Tunis et Okba à Kairouan et son environnement immédiat, une enveloppe de 20 millions de Dollars sera allouée par le Fond saoudien pour le développement (FSD), avait annoncé Sultan Bin Abdul Rahman Al Murshid, Directeur exécutif du FSD, lors de sa visite en Tunisie en février dernier.

Les projets financés par FSD sont le fruit d’un partenariat de plus de quatre décennies qui touche aux divers aspects du secteur culturel.

Au cours de cette visite, il a été convenu de hâter le démarrage des travaux en vue finaliser les travaux de restauration dans les plus brefs délais.

Rappelons que l’Institut National du Patrimoine (INP) avait lancé fin octobre 2020, un appel d’offres international qui vise  » la réalisation de l’étude de restauration et de mise en valeur de la grande mosquée de Kairouan et son environnement immédiat ». Dans le cadre de ce projet, les travaux concernent également « la restauration et la mise en valeur des bassins aghlabides de Kairouan et de leur environnement immédiat ».

Cet appel d’offres international rentrait dans le cadre des dispositions et des conditions du mémorandum en date du 27 juillet 2017 conclu entre la république tunisienne et la partie saoudienne représentée par le FSD. Un don d’une valeur de 15 millions de dollars était destiné à contribuer au financement du projet de « réhabilitation de la mosquée Okba Ibn Nafaa et de l’ancienne Médina de Kairouan ».

La Grande Mosquée est l’un des monuments majeurs de l’islam et un chef-d’œuvre de l’architecture universelle. Il est situé au cœur de la ville de Kairouan qui est inscrite, depuis le 7 décembre 1988, sur la Liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

Première ville musulmane fondée au Maghreb, Kairouan a joué un rôle prépondérant dans l’évolution de l’histoire et de la diffusion de la civilisation arabo-musulmane. Elle est considérée la capitale et l’un des plus brillants foyers de la culture arabo-musulmane du Maghreb durant cinq siècles.

La valeur et l’authenticité de ses monuments, la richesse et la variété de ses trésors archéologiques, font encore de cette ville un véritable musée vivant des arts et de la civilisation arabo-musulmane.

Les riches formes architecturales de ses monuments et la diversité de leur répertoire ornemental reflètent le rôle qu’a joué Kairouan dans l’élaboration et la diffusion de l’art musulman. De nos jours, la médina de Kairouan compte parmi les rares villes musulmanes qui a su jalousement préserver son patrimoine.

L’article L’Arabie Saoudite invitée d’honneur des Journées cinématographiques de Carthage 2022 est apparu en premier sur La Presse de Tunisie.


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page