High Tech

La startup tunisienne Galactech acquise pour 15 millions de dollars (Vidéos)

Houcem Maïza, fondateur de Galactech, spécialisée dans le gaming, a confirmé, dans une interview accordée à Mosaïque FM, l’acquisition de ladite startup tunisienne par la plateforme égyptienne de sports électroniques GBarena, pour une somme de 15 millions de dollars.

« On a démarré ce projet en Tunisie, quand j’étais à la faculté. Je l’ai lancé parce que j’aime le Gaming et parce que les Tunisiens n’ont pas accès aux jeux ni aux tournois internationaux de e-sports », a-t-il souligné.

« Le Gaming a connu un bond spectaculaire, ces deux dernières années, à cause du Coronavirus. Donc on est parti du fait que les Gamers sont privés d’un accès aux jeux et aux services payants dans la région MENA. Pour développer nos services, on a conclu un deal avec Orange et plusieurs autres groupes télécom pour participer aux tournois, à l’échelle régionale », a-t-il dit.

Houcem Maïza a ajouté que le quartier général de Galactech est actuellement basé à Dubaï, mais ses équipes continuent de travailler en Tunisie et en Arabie Saoudite.

Un long partenariat avec GBarena

Le fondateur de Galactech a déclaré que la coopération avec GBarena date de 2020 et que cette coopération a permis à la jeune startup tunisienne de prendre part à des tournois officiels de « Call of duty », « Free Fire » etc. « GBarena est l’une des mastodontes du gaming dans la région MENA et ses dirigeants ont vu un potentiel important dans Galactech, d’où cette acquisition », a-t-il souligné.  

Houcem Maïza a souligné que GBarena est présente dans 27 pays et compte plus d’un million d’utilisateurs de ses services. « Après l’absorption de Galactech, j’occuperai le poste de directeur général, tandis que nos effectifs seront déployés dans plusieurs pays », a-t-il ajouté.

Il a annoncé que GBarena ne compte pas s’arrêter là et qu’il y aura d’autres acquisitions, notamment dans les domaines de l’Intelligence artificielle (IA), le Web3 etc. « L’objectif est de conquérir de nouveaux marchés à fort potentiel pour démocratiser nos services Gaming dans les pays d’Afrique et d’Asie qui n’ont pas cet accès (…) On espère se rapprocher des plus grands studios de l’industrie vidéoludique », a-t-il indiqué.
 
Et le Metavers dans tout ça ?

Sur un autre plan, Houcem Maïza a fait savoir que GBarena fait actuellement du « bridging » et que ses prochaines acquisitions vont lui permettre de s’améliorer. « Certes, le Metavers n’est pas l’une des priorités du groupe, mais on va exploiter cet univers pour le rendre plus assimilable et améliorer nos services Gaming », a-t-il conclu.


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page