National

La justice prononce un non-lieu en faveur de Saïda Agrebi

                             

L’ancienne présidente de « l’Association des mères de la Tunisie », Saïda Agrebi, qui vit en France depuis l’avènement de la révolution, faisant l’objet d’un mandat de dépôt, vient d’être innocentée, ce vendredi 14 octobre 2022, par la Chambre d’accusation spécialisée dans les affaires de corruption financière auprès de la Cour d’appel de Tunis qui a prononcé un non-lieu en sa faveur.

Accusée de détournement de biens publics, l’ancienne figure du régime de Ben Ali, s’est exilée en France affirmant ensuite que les autorités tunisiennes ont refusé de lui renouveler son passeport, la privant, ainsi, d’avoir une identité et de son droit à se déplacer. 

 

M.B.Z

 


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page