National

La HAICA dénonce la décision d’interdire la diffusion d’un film

Suite à la décision du ministère public à la date du 14 octobre 2022, d’interdire la diffusion d’un film sur la chaine Telvza TV, la Haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle (HAICA) a assuré que le devoir de respecter la liberté de la presse est de la responsabilité de tous et surtout de la justice qui doit avant tout veiller au respect de la bonne application de la loi en lien avec les droits et les libertés. 

La HAICA a assuré qu’insister sur le dépassement des prérogatives d’une instance de régulation ne peut mener qu’à la maîtrise des médias et menacer ainsi l’avenir de la liberté de la presse.

L’autorité a réitéré son refus de chaque atteinte à la liberté de la presse et appelle les magistrats, les institutions, les structures et les composantes de la société civile à rejeter ce genre de pratiques et à garder les acquis tout en travaillant sur l’instauration d’un Etat civil, démocratique basé sur le respect de la loi et des institutions. 

La HAICA a assuré qu’elle est soucieuse du respect de la paix sociale, de l’application de la loi et du droit de la société tunisienne au respect de ses sentiments et ses croyances.

Le gouvernement est donc appelé à la nécessité de coordonner avec la HAICA selon les lois et les règles de l’Etat de droit et des institutions tout en coupant avec la manière utilisée par les partis dominants durant les dernières années. 
 


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page