High Tech

La guerre en Ukraine sème la zizanie chez les pirates

Les hackers prennent position et s’organisent pour défendre l’un ou l’autre belligérant. Le déchirement se fait même parfois sentir au sein même des groupes.

L’invasion des Russes en Ukraine est en train de fortement polariser la communauté des pirates, dont beaucoup sont justement originaires des pays de l’Est. Les membres du groupe Conti, par exemple, ont pris position hier pour les Russes, même s’ils disent ne pas soutenir le gouvernement de Poutine. La réponse ne s’est pas fait attendre. Durant le nuit dernière, quelqu’un a publié tout un tas de données confidentielles de ce groupe, tout en prenant le parti de l’Ukraine.

le groupe « Anonymous » a officiellement déclaré la « cyberguerre » à Vladimir Poutine. Il aurait déjà procédé à un certain nombre d’attaques par déni de service distribué contre des sites web du gouvernement russe et de son organe de propagande Russia Today. Le mot-clé de ralliement est OpRussia.

Beaucoup d’autres groupes de hackers se sont formés depuis. Une liste d’une trentaine d’entités a été compilée par la société CyberKnow, spécialisée en threat intelligence. Ils tentent d’apporter leur soutien à coup de rançongiciel, de piratage, de vol de données et de désinformation. C’est le chaos total.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page