National

Kaïs Saïed : ils mettent le feu aux forêts et payent les citoyens pour les empêcher d'aller voter !


Kas Saed : ils mettent le feu aux forts et payent les citoyens pour les empcher daller voter !

Lors de son vote ce matin du lundi 25 juillet 2022, dans le bureau de vote de la cité Ennasr (l’Ariana), le chef de l’Etat Kaïs Saïed a prononcé un discours dans lequel il a encore accusé « certaines parties » de vouloir saboter le référendum.

En plein silence électoral, le chef de l’Etat n’a pas hésité à violer la loi et à promouvoir son projet de constitution en tapant sur ses détracteurs. Kaïs Saïed est allé jusqu’à laisser entendre que les derniers incendies qui ont éclaté ces derniers jours dans plusieurs régions du pays auraient été provoqués afin « d’empêcher les citoyens de se déplacer aux urnes ».

 

« Le peuple est aujourd’hui appelé à trancher et à voter pour dire oui ou non mais vous avez remarqué le 25 juillet dernier comment les Tunisiens sont sortis en liesse lorsque l’ARP a été gelée car nous avons amorcé une nouvelle étape historique, nous allons construire ensemble une nouvelle république, basée sur la vraie liberté, la vraie justice et la dignité nationale. Malheureusement, ils ont semé le désespoir dans le peuple afin qu’il se détourne des affaires publiques et ces complots durent depuis janvier 2011. Nous sommes devant un choix historique et le peuple ne doit pas rater ce rendez-vous avec l’histoire et ne pas laisser la place à ceux qui mettent le feu aux forêts et payent les citoyens pour les empêcher d’aller voter… ils ne sont pas de ce peuple, pas de ce pays, ils l’ont trahi et vendu aux parties étrangères » a-t-il affirmé.

 

Le chef de l’Etat a, par ailleurs, affirmé lors de son allocution : « Nous voulons vivre dans un pays libre et souverain, dans lequel le citoyen est libre et la liberté n’est pas que des articles de lois ou des constitutions mais une vraie pratique quotidienne. L’important est que le responsable dans ce projet de constitution soit responsable devant ses électeurs et pas devant la partie qui l’a proposé comme candidat aux élections. Nous avons vécu durant ces malheureuses dernières années plusieurs farces et comédies, les articles des lois s’achetaient et se vendaient et le sang coulait dans l’ARP et les textes étaient publiés dans le Jort sans jamais être appliqués ».

 

Hier, le ministère de l’Intérieur a publié un communiqué dans la soirée dans lequel il a annoncé l’arrestation d’un individu ayant l’intention de distribuer des sommes d’argent afin d’influencer le vote des électeurs.

 

 

R.B.H

 


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page