National

Kaïs Saïed discute du mouvement des magistrats avec Moncef Kchaou

 

Le président de la République, Kaïs Saïed a reçu, mardi 24 janvier 2023, le président du conseil supérieur provisoire de la magistrature, Moncef Kchaou. 

La rencontre a porté sur un certain nombre de sujets, dont notamment, le mouvement annuel dans le corps des magistrats. Dans ce contexte, le président de la République a souligné la nécessité de fixer des normes objectives qui s’appliquent à tous. Il a, également, mis l’accent sur la nécessité de l’indépendance de la fonction judiciaire considérant que la justice ne peut être indépendante qu’avec des juges indépendants. D’autre part, le président de la République a insisté sur le devoir de réserve pour tous les responsables au sein de l’État dont les magistrats, faisant part de sa considération pour le travail accompli par le conseil supérieur provisoire de la magistrature pour assurer le respect de ce devoir. 

Le président de la République a, également, abordé la question du temps judiciaire, notant qu’il était inacceptable qu’une personne soit incarcérée pour une période indéterminée sans que son affaire ne soit examinée. « En effet, cette personne pourrait être innocente et la période de détention dépasserait la peine qui lui serait infligée. Il est aussi inacceptable que certaines personnes restent dans l’impunité durant des années. En effet, la justice est unique et tous les justiciables sont égaux », lit-on dans le texte du communiqué. 

D’autre part, il a salué le travail du conseil dans la révision des programmes de formation dans l’institut supérieur de la magistrature et les répercussions de cette démarche dans l’amélioration du rendement des tribunaux dans les années à venir. 

Le président de la République a assuré qu’il n’y aura pas de réforme sans loi équitable exprimant la volonté « du souverain », sans justice efficace et sans juges indépendants conscients de la responsabilité qu’ils portent. 

S.H

 


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page