National

Kaïs Saïed, agression policière, Sadok Belaid' Les 5 infos de la journée

 

 

Il est déjà 23h, voici le récapitulatif des informations les plus importantes ayant marqué la journée du 22  juillet 2022 :

 

Kaïs Saïed : ils brouillent les satellites !

Le président de la République, Kaïs Saïed, a reçu, ce vendredi 22 juillet 2022, Nizar Ben Néji, ministre des Technologies de l’information, ainsi que Dhaker Baccouche, président directeur général de l’office national de la télédiffusion, à Carthage. Lors de l’entrevue, le chef de l’Etat a révélé que « des interférences étrangères ont été constatées depuis le 20 juillet sur des transmissions tunisiennes et ce via satellites ». « Ceci n’est pas anodin ! Ils ne se sont pas contentés de leurs mouchards (trolls) sur terre, voilà qu’ils cherchent maintenant dans les ondes de l’espace

Altercations entre manifestants et forces de l’ordre à l’avenue Habib Bourguiba

Les partis composant la campagne nationale contre le référendum ont manifesté, ce vendredi 22 juillet 2022, devant le théâtre municipal à l’avenue Habib Bourguiba, pour exprimer leur rejet du référendum du 25-juillet et dénoncer la concentration des pouvoirs entre les mains du président de la République. (…) Toutefois, des altercations et des affrontements ont eu lieu entre les manifestants et les forces de l’ordre présentes en masse à l’avenue Habib Bourguiba à quelques mètres du ministère de l’Intérieur.

 

Mehdi Jelassi tabassé par la police

Le président du SNJT (Syndicat national des journalistes tunisiens), Mehdi Jelassi, a été agressé par des policiers, alors qu’il participait, ce vendredi 22 juillet 2022, à une manifestation contre le référendum du 25 juillet. Mehdi Jelassi a été tabassé par la police et a dû être pris en charge sur place par les pompiers. La manifestation a réuni des partis opposés au référendum et au projet de Kaïs Saïed. D’autres journalistes ont également été agressés, et des manifestants, dont le militant Seifeddine Ayadi, ont été arrêtés.

Sadok Belaïd : la nouvelle constitution ressemble à celle de l’Iran

(…) Dans son discours, Sadok Belaïd a appelé la classe politique à poser une critique viable de la situation afin de créer une alternative. Il a aussi révélé : « J’ai proposé, de manière écrite et en public aussi, au président de la République de présenter sa démission et de créer rapidement un dialogue avec les parties influentes dans le pays pour sortir de la crise mais il ne m’a pas écouté ». A la question posée, lors de la conférence : « Voyez-vous un parallèle entre le nouveau projet de constitution et la constitution iranienne et l’extension du Chiisme », le doyen Belaïd a répondu comme suit : « Les deux constitutions sont effectivement proches. Cela pourrait faire partie de l’extension du Chiisme, oui ».

Cargaison d’huile renvoyée en Espagne : Alert dément le ministère du Commerce

Réagissant à ce que l’association avait publié précédemment sur les défauts de paiement de l’Office national de l’huile, le ministère du Commerce a affirmé que ladite cargaison avait été renvoyée pour non-conformité à la suite des tests effectués alors que la cargaison était en rade au port de Sousse.  Alert a démenti le département assurant que les tests de conformité se font avant le chargement de la cargaison par un établissement indépendant sur accord des deux parties. Elle a ajouté que sur les six mille tonnes livrées, mille avaient été déjà déchargées par une société privée après l’obtention des autorisations nécessaires et l’analyse du produit.  


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page