Economie tunisie

Inédit – Le détournement des produits céréaliers subventionnés creuse le déficit alimentaire de plus d’un milliard de dinars

L’Observatoire National de l’Agriculture (ONAGRI) vient de publier aujourd’hui jeudi 11 novembre 2021 sa note mensuelle concernant l’évolution des échanges alimentaires extérieurs à fin octobre écoulé.

La balance commerciale alimentaire a enregistré au cours des dix premiers mois de l’année 2021 un déficit de 1699,2 millions de dinars (MD) contre un déficit de 619,5 MD durant la même période de l’année précédente soit une aggravation de 1079,7 MD avec un taux de couverture ne dépassant pas 67,3% contre 86,7% en 2020, indique le bulletin officiel.

En termes de valeur, les exportations alimentaires ont enregistré une baisse de 13,5% alors que les importations ont augmenté de 11,5%.

Selon l’ONAGRI, le déficit enregistré est essentiellement le résultat de l’accroissement du rythme des importations des céréales de 20,0%, d’une part et la baisse des exportations de l’huile d’olive de 33,2%, d’autre part.

L’augmentation rampante des importations des céréales confirme sans doute l’ampleur du fléau du détournement de plus en plus remarquable des pâtes alimentaires et des produits similaires subventionnés, outre l’aggravation des agissements des contrebandiers et des spéculateurs en ce qui concerne l’alimentation du bétail et des volailles.

Les prix des produits céréaliers (blé, orge et maïs) ont enregistré une hausse de 16% à 51% par rapport à l’année dernière, souligne l’observatoire.

Les prix à l’exportation ont observé une hausse de 11,5% alors que ceux des dattes, des agrumes et des produits de la pêche ont baissé respectivement de 12,8%, 7,9% et de 6,9%, assure-t-on.

En détail, les prix à l’importation des céréales ont connu une hausse de (+16,4%) pour le blé dur, (+28,0%) pour le blé tendre, de (+33,2%) pour l’orge et de (+51,6%) pour le maïs. Il en est de même pour le prix du lait et dérivés (+14,9%), des huiles végétales (+34,5%) et du sucre (+8,4%).

Le déficit de la balance commerciale globale du pays à fin octobre 2021 a enregistré une hausse de 23,5% avec (-13317,4 MD) en 2021 contre (-10780,0 MD) en 2020. Le total des importations est passé de 42109,4 MD en 2020 à 51204,6 MD en 2021 soit une hausse de 21,6% sachant que les deux groupes de produits celui de l’énergie et celui des matières premières et demi-produits ont représenté ensemble 47,6% des importations totales du pays. Les importations alimentaires ont représenté 10,1% des importations totales.

L’ONAGRI affirme que la part du déficit de la balance commerciale alimentaire dans le déficit de la balance commerciale globale a augmenté de 7 points de pourcentage par rapport à la même période de l’année dernière passant de 5,7% à 12,8%.


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page