National

Imed Hammami : la Tunisie est sur la bonne voie


L’ancien ministre et dirigeant démissionnaire d’Ennahdha, Imed Hammami, a commenté, vendredi 23 septembre 2022, l’actualité politique du pays.

Invité de Wassim Ben Larbi dans l’émission Expresso sur Express FM, il a réagi aux critiques sur la nouvelle loi électorale considérant que celle-ci ne comprenait pas de grandes failles. Il a rejeté, dans ce sens, l’idée selon laquelle le mode de scrutin uninominal finirait par disperser les voix des électeurs notant que « le lien sera la Tunisie, l’intérêt suprême du pays ». « Il y aura certainement un point de convergence entre toutes les volontés sincères », a-t-il indiqué rappelant que ce mode de scrutin est appliqué dans les plus grandes démocraties du monde.  

Imed Hammami a ajouté que la nouvelle loi électorale n’excluait personne contrairement à ce qu’on avait dit avant même la promulgation de la loi sur une éventuelle exclusion des partis, des opposants politiques et des anciens responsables. Sur la question de l’exclusion des binationaux, il a poursuivi : « Personnellement je suis contre cette restriction mais ce n’est tout de même pas une grande faille ».   

Il a souligné, en lien avec la répartition des circonscriptions, que cela nous éviterait le « tourisme parlementaire ». Il a assuré qu’il y aurait énormément de candidatures dénonçant les appels au boycott qu’a lancé « une élite en faillite qui n’a plus rien à offrir à la Tunisie et tend à mettre les bâtons dans les roues ». 

Le politicien a affirmé, par ailleurs, que la feuille de route de Kaïs Saïed mise en place pour rectifier la trajectoire et remettre le train de la démocratie sur les rails était la plus courte.  « Je pense que le 17 décembre sera le couronnement de ce processus », a-t-il noté estimant que que la Tunisie est sur la bonne voie. 

N.J. 


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page