International

France : Kadhafi tient peut-être sa vengeance posthume contre Sarkozy

Nicolas Sarkozy ne se débarrassera pas du boulet du financement présumé de sa campagne électorale de 2007 par le défunt guide libyen, Mouammar Kadhafi. Ce mercredi 02 décembre 2021, tous les recours de l’ancien chef de l’Etat français ont été rejetés par la Cour de cassation, rapporte France 24. Sarkozy a du souci à se faire, lui qui purge déjà une peine de prison de 3 ans dont 1 an ferme, dans l’affaire des écoutes de l’Elysée…

La plus haute juridiction française en l’état renforce la position de l’association anti-corruption Sherpa, qui vient de se porter partie civile. Donc les investigations vont se poursuivre. D’après les experts en la matière, tous les obstacles techniques qu’ont mis les avocats de Sarkozy sur le chemin des enquêteurs seront levés. Les juges Aude Buresi et Marc Sommerer pourront aller au bout de leurs recherches pour établir la culpabilité de Sarkozy… ou l’innocenter, ce qui parait peu probable. Vu l’énergie que met sa défense pour empêcher ce procès,  il a certainement des choses à se reprocher.

Rappelons que de lourdes charges pèsent contre l’ancien chef de l’Etat et chacune d’elle, théoriquement, peut l’envoyer en prison pour des années :  “corruption passive“, “financement illégal de campagne électorale”, “recel de fonds publics libyens” et “association de malfaiteurs“. Sarkozy a tenté de plaider l’immunité présidentielle, mais la Cour de cassation vient de le débouter… 

A noter toutefois qu’aucune preuve formelle du financement libyen n’avait été établie, les enquêteurs n’avaient sous la main que “des mouvements de fonds suspects“.

Mais les choses se sont accélérées cette année : les magistrats font la lumière actuellement sur une probable subornation du fameux Ziad Takieddine, qui fin 2020 s’était étrangement rétracté sur son témoignage à charge contre Sarkozy.

Il est aussi question d’une “tentative de corruption” de juges libanais qui aurait pour but de faire sortir de prison Hannibal Kadhafi, fils de Mouammar Kadhafi, en échange d’un témoignage en faveur de l’ancien président français. Bref, cette affaire a moult ramifications qui vont encore mobiliser les enquêteurs pendant un certain temps…

 


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page