Sport

Foot: Décès de l'ancien buteur brésilien Roberto Dinamite

L’international brésilien Roberto Dinamite, meilleur buteur de l’histoire du championnat du Brésil, est décédé, ce dimanche, à l’âge de 68 ans, des suites d’un cancer de l’intestin, a annoncé le club de Vasco da Gama, dont il était l’idole absolue.

« C’est avec une grande douleur que Vasco da Gama a appris que le plus grand de tous nous avait quittés ce dimanche. Carlos Roberto de Oliveira, alias Dinamite, a dédié 29 de ses 68 ans au club, en tant que joueur et président. Repose en paix », a tweeté le club de Rio de Janeiro, qui lui a érigé une statue érigée devant le stade Sao Januario.

Il a inscrit pas moins de 708 buts pour le club carioca et détient encore aujourd’hui le record de buts inscrits dans son championnat national (190), loin devant l’ancien Lyonnais Fred (158, notamment avec Fluminense).

Le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva a salué sur les réseaux sociaux la mémoire d’un « géant de l’histoire de Vasco da Gama et du football brésilien ».

« J’ai beaucoup admiré son football offensif, avec une frappe si puissante du pied gauche qu’elle lui a donné son surnom », a ajouté le chef de l’Etat.

Né à Duque de Caxias, banlieue pauvre de Rio, ce buteur insatiable a été surnommé Dinamite (dynamite) à 17 ans, après avoir fait trembler les filets pour la première fois en équipe première de Vasco, au stade mythique Maracana, face à Internacional, le 25 novembre 1971.

« Repose en paix, géant éternel », a tweeté pour sa part Juninho, ancien joueur vedette de Vasco et de l’Olympique Lyonnais.

Terreur des défenses brésiliennes, Roberto Dinamite a remporté le titre national en 1974 et celui de Rio à cinq reprises (1977, 1982, 1987, 1988 et 1992). Il était le grand rival de Zico, star de Flamengo.

Les supporters se souviennent notamment du but d’anthologie qu’il a inscrit face à Botafogo en 1976, avec un amorti de la poitrine en pleine surface suivi d’un coup du sombrero et d’une reprise surpuissante.

En équipe nationale, il a marqué 20 buts en 38 matches, disputant les Coupes du monde de 1978 et 1982. Lors du Mondial argentin, il s’est illustré contre la Pologne avec un doublé (3-1) et contre l’Autriche en marquant l’unique but du match.

Recruté par le FC Barcelone en 1979, il n’est pas parvenu à percer en Europe et a fini par rentrer au Brésil l’année suivante.

Après avoir rangé les crampons, Roberto Dinamite a fait carrière en tant que dirigeant de Vasco, qu’il a présidé à plusieurs reprises, mais aussi dans la politique, avec cinq mandats de député de l’Etat de Rio.

Le 29 décembre, il avait publié un tweet en hommage à Pelé, son « éternelle idole », décédé ce jour-là, lui aussi des suites d’un cancer.

(AFP)


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page