Economie tunisie

Etude – La plupart des PME n’ont pas accédé au financement face aux répercussions du Covid – 19

La Confédération des Entreprises Citoyennes de Tunisie (CONECT) a présenté aujourd’hui jeudi 18 novembre 2021, les résultats de la cinquième édition de l’étude annuelle intitulée « Baromètre de la santé de la PME – MIQYES ».

MIQYES, qui est « l’échelle» mesurant l’évolution de la situation économique des petites et moyennes entreprises tunisiennes, sous plusieurs facettes a mis l’accent cette année sur l’impact de la pandémie du Covid-19 sur les entreprises notamment celles qui sont à participation étrangère.

Le sujet a été choisi pour la gravité de la situation économique au niveau national et mondial, indique l’étude car la propagation de la pandémie du Covid-19 a conduit à une récession économique en 2020 du produit brut mondial à 3.5 % et en Tunisie à 8.2 %.

L’étude s’est basée sur un sondage qui a été effectué entre le 21 septembre et le 5 novembre 2021 et qui a visé 527 entreprises employant entre 6 et 199 personnes, dont 101 entreprises à participation étrangère.

Les résultats et les recommandations de l’étude ont été révélés aux entreprises, les autorités concernées et les partenaires de développement de leurs activités afin de concentrer les efforts déployés pour dynamiser le secteur privé en Tunisie.

Les principaux résultats de cette étude montrent que 85% des entreprises confirment que la pandémie du Covid-19 a eu des effets négatifs sur leurs activités. Au cours de l’année écoulée, 12.9 % des chefs d’entreprises ont annoncé la fermeture de leurs sociétés pour une longue période ou définitivement.

Face à la situation précaire que vit la plupart des entreprises, l’accès au financement n’a pas été facile, 17% seulement des chefs d’entreprises déclarent avoir demandé des prêts bancaires de fonctionnement, et environ 35% des dirigeants d’entreprises employant entre 50 et 199 personnes considèrent que leurs les entreprises sont sous-financées.

Concernant l’accès au marché, l’étude MIQYES a révélé que 49,6% des PME avaient perdu un client principal en 2020 en raison des retombées de la pandémie du Covid-19 et des difficultés financières de leurs clients.

L’emploi a été directement affecté par la perte des PME d’en moyenne 0,7 points du solde d’emploi en 2020. Cette perte a impacté le secteur du commerce plus que les secteurs des services et l’industrie.

En outre, les investissements ont diminué au minimum. Seuls 15,5% des chefs d’entreprises interrogées ont déclaré avoir investi en 2020 contre 36,2 % en 2019.

49,4% des entrepreneurs ont estimé que le climat des affaires n’était pas motivant, pour de nombreuses raisons, tandis que 8,4 % ont exprimé leur satisfaction, à ce titre.

À l’instar des éditions précédentes de l’étude MIQYES, les chefs d’entreprises ont considérés l’administration fiscale comme obstacle majeur pour leurs activités (19,7%), suivi de la douane avec (16,5%) et finalement le système d’autorisations (13,1%). Il a été noté que 30% des chefs d’entreprises à participation étrangère majoritaire pensent que la douane est un handicap administratif pour leurs activités.

Un tiers des chefs d’entreprises ont annoncé qu’ils avaient fait face à un cas de corruption en 2020 contre un quart des interrogés en 2019. L’étude MIQYES a révélé que 69,7% des entreprises ont connu une baisse de leurs ventes en 2020 contre 32,4 l’année 2019 et 41,6% seulement ont annoncé qu’ils ont fait un profit contre 66,8% en 2019.

La CONECT a assuré que l’objectif principal de l’étude était d’identifier les principaux obstacles en tenant compte des études précédentes et des recommandations des experts.

Pour rappel, l’échelle MIQYES a été lancée en 2016 et vise essentiellement à étudier la réalité et les perspectives de développement des activités des petites et moyennes entreprises. Tout au long des éditions précédentes et à intervalles réguliers, MIQYES a présenté une vision réaliste des performances, réalisations et des défis dans les domaines économique, social et financier auxquels fait face les PME, indique la Confédération.

 


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page