Sport

ESS : L’important, c’est de gagner !

 

Le déplacement au stade Taieb-Mhiri vaudra son pesant d’or en cas de victoire. Déterminant même avant le dernier virage.

Les joueurs de l’Etoile Sportive du Sahel ont un match difficile à négocier cet après-midi au stade Taieb-Mhiri de Sfax. Si l’ESS s’est largement ressaisie avec une seconde victoire de suite face au voisin de l’Espoir Hammam-Sousse, le CSS remonte la pente et se trouve pour la première fois à la 3e place. Deux équipes en confiance vont s’affronter dans un duel incertain. Comme une bonne nouvelle ne vient pas seule, l’ESS a trouvé un nouveau buteur en la personne d’Aly Soumah qui a effectué une bonne préparation d’avant-saison en ayant scoré à plusieurs reprises durant les matchs amicaux. Le voilà décisif en championnat récemment. Après un repos de 24 heures, les joueurs ont repris l’entraînement en début de semaine au stade Mhamed-Maarouf. C’est que le match de Sfax ne sera pas une sinécure et ne ressemble en rien à celui de l’aller victorieux à Sousse, parce qu’il est difficile de s’imposer dans le chaudron du Mhiri. Le dauphin espérantiste en sait quelque chose, lui qui y a dilapidé deux points devant un public surchauffé et qui a encouragé jusqu’au bout ses favoris.

Gare à l’excès de confiance

De surcroît, l’ESS s’est inclinée en juin dernier à Sfax, alors sous son meilleur visage avec l’ex-coach Nabil Kouki. Mais le CSS de cette saison n’est pas le même avec un faux départ en championnat, quelque peu atténué par le dernier succès au Bardo face au Stade Tunisien. Un duel indécis comme souvent, au cours de ce classico donc. En effet, une nouvelle désillusion à l’extérieur fausserait le bon parcours global de l’équipe. Les fans exigent en l’état deux bons résultats face aux cadors, l’ESS aujourd’hui et l’EST dans la foulée. Ce faisant, la force de cette équipe réside dans le fait qu’aucun élément n’est indispensable au club ou presque. Hormis Dhaoui qui est parti alors qu’il  portait l’ESS, le groupe est maintenant à l’unisson. Ainsi avec 19 buts, l’ESS dispose de  la meilleure attaque du championnat, les deux poules confondues. Derniers joueurs en vue, le milieu Ben Hassine marque, l’attaquant Soumah se met à le faire aussi et Boutmene ne manque pas à son devoir. A croire que le départ de Dhaoui a provoqué un électrochoc et une motivation nouvelle auprès des joueurs offensifs en vue d’attirer les sirènes des clubs étrangers, à condition d’être performants et réguliers. D’après les dernières compositions, on s’attend à retrouver au moins Jmal dans les bois, Boughattas, éventuellement Bouazra, Ben Njima, Naouali, Mbé malgré certaines critiques, Aouani, moins prolifique, Ben Hassine, Chikhaoui et Boutmène. Les attaquants étrangers Bongonga, muet ces derniers temps, ou Soumah ont une carte à jouer. Certains joueurs ont disparu des radars, à savoir les deux anciens internationaux, Mohamed Amine Ben Amor et Iheb Msakni. Quant au défenseur Mohamed Amine Kechiche, sans doute blessé, ou Baligh Jemmali, qui semble avoir perdu la confiance du coach, ils sont confrontés à une saison poussive pour eux. Volet formation rentrante, on peut supposer que Mkacher va prôner un  5-3-2, ce qui n’est pas le meilleur scénario pour surprendre le CSS, à moins d’un schéma plus audacieux et offensif en 4-3-3. Enfin, volet mercato, l’ESS s’est engagée avec 3 joueurs dont le défenseur Jasser Khemiri pour 2 ans, le désormais ex-joueur de l’USM, Youssef Abdelli, pour 3 ans et demi et le milieu défensif Hamza Jelassi pour 2 ans et demi. Le paiement des dus restants aux anciens joueurs, Konaté et Coulibaly, a ouvert la voie à ces recrutements avec la levée imminente de l’interdiction de recruter. Toujours volet emplettes, on parle même de la révélation béjaoise, Mohamed Wael Derbali, 19 ans.

L’article ESS : L’important, c’est de gagner ! est apparu en premier sur La Presse de Tunisie.


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page