Sport

ESS — Les joueurs ont observé une grève mercredi: La crise s’installe

Dans l’entourage du club, on savait que cela allait survenir un jour ou un autre.

Les proches du club étaient conscients, dès le départ, que le nouveau président, Maher Karoui, allait être confronté à de gros soucis financiers. C’est que lorsqu’on se présente à la candidature de la présidence d’un grand club de la trempe de l’Etoile, il faut avoir les moyens de ses ambitions. C’est-à-dire avoir les moyens financiers pour en être le principal pourvoyeur. Or, Maher Karoui n’a pas le poids financier de son prédécesseur. Son erreur est de croire pouvoir miser sur le soutien financier des supporters. Or, compter sur la générosité du public, aussi grande soit-elle, ne peut être pris  en compte, car cela ne peut être nullement une recette fixe.

Humilié un jour, regretté un autre…

A peine une semaine après son départ de la présidence du club, certains commençaient déjà à le regretter. Pourtant, Ridha Charfeddine a subi une humiliation lors de l’assemblée générale du club, lorsqu’il a été pris à partie par une frange de supporters. Ces mêmes supporters devaient se mordre les doigts avant-hier. Les joueurs ont observé une grève, refusant de reprendre les entraînements après la courte pause accordée par le staff technique intérimaire. Selon les échos en provenance de Sousse, les joueurs protestent pour avoir seulement perçu  la moitié de leurs salaires. Pour rappel, la masse salariale de l’ESS, toutes sections confondues, avoisine les 9 millions de dinars.

Un lourd héritage financier

Maher Karoui aurait dû réfléchir à  deux fois avant de se présenter. L’ancien président, bien qu’il ait été le principal pourvoyeur du club, a laissé un lourd héritage financier. Les dettes du club avoisinent les 75 millions de dinars. Ces dettes englobent des arriérés, notamment les salaires des joueurs de l’équipe première de football. Des arriérés qui ont poussé l’ancien joueur, Redouane Zerdoum, à déposer  une plainte auprès de la commission des litiges de la Fifa avant de trouver un accord avec la direction pour une résiliation de son contrat à l’amiable. C’était, il y a deux semaines. A la même période, Zinédine Boutmène et Houcine Ben Ayada, par le biais de leurs agents, ont fait aussi du forcing. Ils ont porté plainte pour réclamer des arriérés correspondant à 5 salaires.

Bref, la crise s’installe. Elle a deux volets, financier et sportif. Après le limogeage de Lassâad Dridi (Maher Karoui ne le porte pas dans son cœur), la direction du club est à la recherche d’un nouvel entraîneur. Selon nos sources, Roger Lemerre a été contacté pour prendre le poste de manager général. Il aura la tâche de choisir un nouvel entraîneur pour l’équipe première. Pourvu qu’on n’assiste pas de nouveau à un long feuilleton « Lemerre », comme c’était le cas l’année dernière. Pour rappel, l’ancien président, Ridha Charfeddine, a attendu tout l’été de 2020. Roger Lemerre est venu le temps d’un week-end prolongé à Sousse pour, au final, décliner l’offre de Charfeddine.

L’article ESS — Les joueurs ont observé une grève mercredi: La crise s’installe est apparu en premier sur La Presse de Tunisie.


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page