National

Ennahdha dénonce le black-out médiatique qui a accompagné l'accord avec le FMI


Ennahdha a réaffirmé son intention de boycotter les prochaines élections législatives qu’il qualifie de mascarade soulignant que le boycott va s’opérer à tous les niveaux, tant en tant que candidat, que parrain ou électeur.

Le parti a précisé, dans un communiqué publié ce jeudi 27 octobre 2022, que les tentatives qui ont lieu pour amender les lois du processus électoral et prolonger la période de dépôt de candidature en raison des faibles taux de participation, le fait également que plusieurs circonscriptions restent sans candidats et les crimes de corruption financière enregistrés durant le processus, ne font que renforcer sa position.

Le parti a, en outre, accusé le président de la République, Kaîs Saïed, d’entraver volontairement le mouvement des juges et d’œuvrer, via le ministère de la Justice, à faire pression sur les juges pour servir ses propres agendas et provoquer des affaires pénales à l’encontre des juges révoqués faisant fi de la décision du Tribunal administratif qui les a innocentés.

Ennahdha a aussi dénoncé le black-out médiatique qui a accompagné l’accord du gouvernement avec le Fonds monétaire international et appelle à lever le voile sur les termes et les conditions de cet accord qu’il faut révéler aux Tunisiens.

 

M.B.Z


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page