National

Echec des négociations entre le ministère de l'Education et le syndicat

 

Le ministère de l’Education a annoncé, mardi 18 octobre 2022, à travers un communiqué, l’échec des négociations à l’issue de la séance de dialogue entre la partie gouvernementale et les représentants de la Fédération de l’Enseignement de base.

 

Le ministère indique avoir présenté des propositions sérieuses à la partie syndicale sauf qu’elles ont été rejetées, malgré les difficultés au niveau des finances publiques, assurant que le syndicat a tenu à la régularisation d’affaires en rapport avec des revendications professionnelles antérieures.

 

Ainsi, le ministère appelle les enseignants concernés par la régularisation de leur situation à rejoindre leurs postes, afin de préserver leurs parcours professionnels et pour assurer la reprise du rythme ordinaire des cours pour faire prévaloir l’intérêt supérieur de l’élève.

 

La fédération de l’enseignement de base exige, rappelons-le, l’annulation de la fonction d’ « agent temporaire » et réclame la titularisation de tous les remplaçants, en fonction de critères et de règles transparentes, justes et équitables. Elle réclame aussi le recrutement des diplômés de 2022 de la licence appliquée, en tant que stagiaires, tout en permettant à la promotion 2021 d’avoir ses appellations légales et en accélérant la nomination de ses diplômés.

 

Selon les estimations, la grève des diplômés de 2021 et 2022 de la licence appliquée, depuis la rentrée de l’année scolaire en cours, concerne environ 400.000 élèves. Un lourd tribut que le syndicat impute aux tergiversations du ministère.

 

S.H 


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page