Economie tunisie

Doubler le volume des investissements japonais en Tunisie

La construction du pont  Radès-La Goulette est considérée comme une grande réalisation de haut niveau de la coopération privilégiée existant entre la Tunisie et le Japon. Ce projet, qui a été mis en œuvre avec un financement conjoint entre la Tunisie et le Japon, d’un montant de 141 millions de dinars, est le résultat d’un échange d’expériences et de savoir-faire fructueux et un symbole de succès de la coopération entre les entreprises et les bureaux d’études spécialisés en Tunisie et au Japon. Outre le pont  Radès-La Goulette, 42 autres projets de développement ont été mis en œuvre pour un coût global d’environ 3,1 milliards de dollars à travers des accords de financement conclus entre la Tunisie et le Japon.

Parmi les projets les plus importants mis en œuvre en Tunisie avec un financement du gouvernement japonais, on peut citer la réalisation de la centrale électrique de Radès, la réalisation de la station de dessalement de l’eau de mer de la Ville de  Sfax (projet en cours de réalisation), la construction de l’autoroute Gabès-Médenine (projet en cours de réalisation), la construction du tronçon autoroutier El Jem-Sfax faisant partie de l’autoroute M’saken-Sfax, la protection contre les inondations de la Ville de l’Ariana, de la plaine et de la ville de Kairouan et le grand projet de protection de Tunis-Ouest contre les inondations. A l’occasion de la Ticad 8, le ministère de l’Equipement et de l’Habitat vise à doubler le volume des investissements japonais en Tunisie dans le domaine des infrastructures, à renforcer davantage cette coopération et à explorer de nouveaux horizons plus larges pour le partenariat entre les deux pays et les autres pays africains, principalement dans le partenariat public-privé pour la réalisation de projets d’infrastructure.

L’article Doubler le volume des investissements japonais en Tunisie est apparu en premier sur La Presse de Tunisie.


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page