International

COP26 : l’Afrique exige ses 100 milliards $, pour dommages-intérêts

L’Afrique paye cher le prix du réchauffement climatique alors que c’est elle qui pollue le moins. Les Etats africains sont bien décidés à se faire entendre au promet Sommet sur le climat – COP26 -, qui démarre dimanche 31 octobre 2021 en Écosse. Tanguy Gahouma Bekale, président du Groupe africain des négociateurs sur le changement climatique à la COP26, va tordre le bras aux participants pour qu’ils tiennent leurs engagements financiers.

Du beau monde en perspective au Royaume-Uni, quelque 200 nations. Justement le gouvernement britannique va profiter de cette grand-messe de la “dernière chance” pour arracher des concessions majeures en faveur de la baisse notable des émissions de CO2. Aucun des événements précédents de ce type n’a permis d’inverser la tendance, d’après le dernier rapport très alarmiste du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat). Mais pour les Africains l’affaire est simple : les Occidentaux et la Chine doivent régler l’ardoise du dérèglement climatique, puisque ce sont eux les principaux responsables.

«On ne voit pas l’argent sur le terrain (…). Ça fait plus de dix ans que nous attendons les 100 milliards de dollars promis» par an pour atténuer les souffrances des nations en développement , a déclaré Tanguy Gahouma-Bekalé, rapporte Le Point. «Le groupe Afrique veut qu’on revienne sur les rails et qu’on trouve une solution pour combler cet écart cette année, pas dans deux ans», souligne le négociateur, pour qui l’Afrique «fait déjà face au changement climatique, mais sans en être responsable (…). L’Afrique n’est pas confrontée aux mêmes problèmes» que les autres parties du monde. «Nous devons aussi assurer la lutte contre la pauvreté, des emplois pour les jeunes et de l’énergie pour tous (…). L’Afrique ne va pas accepter de limiter son développement économique pour accompagner la lutte contre le changement climatique»…

 

 

 


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page