National

Comité de défense de Bhiri : on passe de l'enlèvement au meurtre prémédité

Le comité de défense de Noureddine Bhiri a annoncé que le médecin, en charge du député à l’hôpital Habib Bougatfa à Bizerte, avait demandé à son épouse, Saïda Akermi de signer une décharge de responsabilité médicale. « On passe de l’enlèvement au meurtre prémédité », a affirmé le comité.

Le comité de défense a annoncé, dans un communiqué du 15 janvier 2022, que l’état de santé de Noureddine Bhiri était critique. Il a exigé la libération immédiate et a tenu le ministre de l’Intérieur, Taoufik Charfeddine, responsable de l’intégrité physique du député.

S.G

lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page