National

Cinq fillettes se font injecter une substance inconnue


 

Le ministère de la Famille, de la Femme, de l’Enfance et des Séniors a révélé à travers un communiqué rendu public ce jeudi 20 janvier 2022, que cinq filles mineures, aux gouvernorats de Tunis, Tozeur et Gafsa, avaient récemment reçu des injections par des personnes inconnues, nécessitant ainsi leur transfert à l’hôpital après une détérioration de leur état de santé.

 

Les délégués à la protection de l’enfance des gouvernorats susmentionnés se sont engagés auprès des victimes de ces abus en assurant une assistance psychologique et physique et ont coordonné avec les autorités judiciaires et de sécurité impliquées dans le dossier.

 

La ministre, Amal Belhaj Moussa, a confirmé que la question du droit des mineurs fait l’objet d’un suivi particulier au vu du caractère « horrible » de cette menace, en attendant le résultat des investigations menées à ce sujet.

 

Elle a également souligné la nécessité pour les délégués à la protection de l’enfance de traiter toutes les notifications liées à la menace pour l’enfance en coordination immédiate avec les autorités judiciaires, de sécurité, éducatives et sanitaires compétentes.

 

Plusieurs informations ont circulé indiquant que des filles ont reçu des injections à proximité d’établissements d’enseignement par des inconnus, ce qui a suscité un état d’anxiété chez les parents.

Le ministère de l’Intérieur avait récemment annoncé avoir renforcé ses campagnes de sécurisation à proximité des établissements scolaires, dans le cadre de la recherche de suspects et de la lutte contre la délinquance.

 

S.H


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page