Sport

CAN 2021 | Tunisie-Burkina Faso (quart de finale) à 20h00 : Pour une qualification revancharde


Le Burkina Faso n’est ni le Nigeria ni l’un des grands de notre continent. Toutefois, nous avons toujours essuyé des revers face à lui… L’heure de la revanche a sonné.

Ceux qui pensent que la voie est bien débarrassée de toutes les embûches après l’exploit réalisé aux dépens du Nigeria (1-0) et que le Burkina Faso ne fera pas le poids ce soir devant la Tunisie se trompent littéralement.

Heureusement que nos joueurs, les responsables et le staff technique qui les entourent sont parfaitement conscients de cette évidence. Le Burkina Faso est le vrai outsider disposant de plus d’un argument pour qu’il soit redouté et traité avec tous les égards.

Mais, tenez-vous bien, cet adversaire n’a jamais goûté à l’amertume de la défaite devant notre équipe nationale en compétition officielle par le passé. Autrement dit, cette équipe, loin d’occuper le devant de la scène africaine, est passée «bête noire» de la nôtre. Bizarre, diront certains ! Mais c’est la réalité. Cela procure au duel de ce soir un air de revanche pour les coéquipiers de Youssef Msakni. Et, du coup, l’on s’attend à un nouveau face-à-face à la fois indécis et très disputé.

Application et sobriété

Donc, personne ne peut plus parler d’excès de confiance ou d’avantage des pronostics pour la Tunisie. Le sort de ce tour ne sera ainsi connu qu’au coup de sifflet final de l’arbitre.

Il ne faut pas non plus que cette «bête noire» soit trop surestimée au point de risquer un dérèglement néfaste de la machine tunisienne qui semble avoir recouvré tous ses meilleurs mécanismes démontrés de la plus belle des manières face au Nigeria.

Pour cette raison, il ne faut pas que le coach Jalel Kadri effectue beaucoup de changements au niveau de l’équipe qui a donné pleine satisfaction contre le Nigeria. Sauf peut-être pour deux ou trois joueurs qui seront toujours d’un apport certain, à l’instar de Ali Maâloul, Ghaïlane Chaâlali et Naïm Sliti, surtout avec l’absence de Aïdouni et Talbi (covid).

Par ailleurs, il va falloir opter pour une tactique différente car le Burkina Faso et le Nigeria ont deux styles différents.

Autant les Nigérians jouent sans trop de calcul en étant confiants en leurs énormes moyens offensifs, autant les Burkinabés sont plus prudents. Leurs trois compartiments sont beaucoup plus compacts et leurs capacités physiques sont édifiantes. En plus du fait que leur milieu de terrain est très entreprenant.

Leur ligne d’attaque est animée particulièrement par Bertrand Traoré qui conduit des opérations offensives dangereuses et rapides.

Abdil Tapsoba, B. Touré et G. Sangaré sont également des milieux de terrain aux énormes potentialités tactiques susceptibles de créer beaucoup de difficultés à la sélection tunisienne.

Côté tunisien et face à un adversaire qui optera certainement pour la fermeture de toutes les voies menant à ses filets, on aura, une fois de plus, besoin de l’apport individuel de nos talents, à l’instar de Msekni, Khazri et Sliti pour déverrouiller la défense burkinabé.

Dans ce duel il y aura un affront historique à laver et une qualification à obtenir pour confirmer le net regain de forme affiché devant les Nigérians.

crédit photo : © Mokhtar HMIMA

L’article CAN 2021 | Tunisie-Burkina Faso (quart de finale) à 20h00 : Pour une qualification revancharde est apparu en premier sur La Presse de Tunisie.


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page